Brésil: Les déclarations polémiques de Bolsonaro

Publié le à Rio de Janeiro (AFP)

Jair Bolsonaro, le candidat d'extrême droite grand favori de la présidentielle dimanche au Brésil, a multiplié les déclarations polémiques, sur la dictature, les Noirs, les femmes ou les homosexuels.

Vers la fin de la campagne, il a mis des bémols à sa rhétorique. Mais sur son apologie de la dictature, il n'a pas bougé.

Torture et droits de l'Homme

- "L'erreur de la dictature (1965-84) a été de torturer sans tuer" (interview à la radio Jovem Pan, juin 2016)

- "Pendant la dictature, il aurait fallu fusiller quelque 30.000 corrompus, à commencer par le président Fernando Henrique Cardoso, ce qui aurait rendu un grand service à la Nation". (TV Bandeirantes, mai 1999).

- Lors de la séance de la Chambre des députés où a été votée en avril 2016 la destitution de la présidente Dilma Rousseff -- ex-guerrillera torturée par les militaires -- Bolsonaro a dédié son vote au colonel qui était le chef du renseignement sous la dictature, accusé d'au moins six assassinats sous la torture. "A la mémoire du colonel Carlos Alberto Brilhante Ustra, la terreur de Rousseff (...), je vote 'oui'!", a proclamé Bolsonaro.

- "Nous allons fusiller les pétistes d'Acre" (à un meeting électoral dans cet Etat de l'Ouest, à propos des membres du Parti des Travailleurs (PT) de l'ex-président Lula, le 1er septembre 2018. Sa cellule de communication a réagi en affirmant que "c'était une blague, comme toujours").

Etat laïc

"Dieu au-dessus de tous. Cette histoire d'Etat laïc n'existe pas, non. L'Etat est chrétien et que celui qui n'est pas d'accord s'en aille. Les minorités doivent se plier aux majorités", (meeting à Paraíba, dans le Nord-est, février 2017)

- un bémol: "Nous gouvernerons pour tous, indépendamment de la foi religieuse de chacun, y compris pour les athées", a-t-il dit le 6 octobre dans une vidéo sur Facebook.

Noirs

- "Je suis allé à un quilombola (...). L'afro-descendant le plus léger pesait sept arrobes (environ 80 kilos). Ils ne font rien! Ils ne servent même pas à la reproduction". (conférence après sa visite dans une communauté quilombola, c'est-à-dire de descendants d'esclaves fugitifs, en avril 2017).

- "Preta, je ne vais pas parler de promiscuité avec qui que ce soit. Je ne cours pas ce risque, parce que mes fils ont été très bien élevés et n'ont pas vécu dans l'environnement que tu as connu malheureusement". (En réponse à une question de la chanteuse et animatrice Preta Gil -- fille du musicien Gilberto Gil -- qui lui demandait sur la TV Bandeirantes en mars 2011 comment il réagirait si l'un de ses quatre fils tombait amoureux d'une femme noire. Il a ensuite dit avoir mal compris la question et pensé qu'on l'interrogeait sur une éventuelle relation homosexuelle de l'un de ses fils).

- Un bémol: Le 11 octobre, dans une interview à la radio CBN, il déclarait que le ministère de la Défense serait dirigé par un homme après son élection, mais que "les autres (ministères) pourraient être confiés à des homosexuels, à des femmes ou à des Afro-descendants".

Les femmes

"Ça me fait de la peine, le monde des entrepreneurs au Brésil, parce que c'est une disgrâce d'être patron dans notre pays, avec toutes ces lois du travail. Entre un homme et une femme, que va se dire un patron? 'Purée, cette femme a une alliance au doigt, dans peu de temps elle sera enceinte, six mois de congés de maternité' (...) Qui paiera l'addition? L'employeur. (...) et au final la sécurité sociale". (interview au quotidien Zero Hora, décembre 2014).

- Un bémol: "Je ne suis pas en faveur d'un salaire inférieur pour les femmes", a-t-il dit dans un tweet le 25 août.

Le viol

Bolsonaro a dit à la députée de gauche Maria do Rosario: "Je ne te violerai pas, parce que tu ne le mérites pas". Il a ensuite précisé: "Elle est trop moche, ce n'est pas mon genre. Jamais je ne la violerais. Je ne suis pas un violeur, mais si je l'étais, je ne la violerais pas parce qu'elle ne le mérite pas". (interview au quotidien Zero Hora, décembre 2014).

- Un bémol: "Je ne pense pas que qui que ce soit doive être violé", a-t-il tweeté le 25 aout.

Les homosexuels

"Je serais incapable d'aimer un fils homosexuel. Je préfèrerais que mon fils meure dans un accident plutôt que de le voir apparaître avec un moustachu". (entretien au magazine Playboy, juin 2011).

- Un bémol: "Nous gouvernerons pour tout le monde, y compris pour les homosexuels, car il y a des homosexuels qui sont pères, qui sont mères", a-t-il assuré le 6 octobre sur Facebook.

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

C’est une journée propice à la création. Votre imagination fertile vous aide à prendre votre envol.

Taureau

Vous vous impliquez dans une association au sein de laquelle vous rendez un précieux service à quelqu’un.

Gémeaux

Vous passez le week-end en famille. Vous avez besoin de déconnecter, de vous changer les idées.

Cancer

Quoi que vous fassiez aujourd’hui, vous vous appliquez avec une efficacité redoutable.

Lion

Vous êtes sous le charme d’une personne. Vous avez envie d’en découvrir davantage sur elle.

Vierge

Votre esprit critique vous rend de nombreux services aujourd’hui. Vous évitez un faux pas.

Balance

Il est probable que votre partenaire soit absent. Mais rassurez-vous, vous êtes au cœur de ses pensées.

Scorpion

Même si vous êtes contraint de faire quelque chose qui vous déplaît, vous essayez néanmoins de vous y appliquer.

Sagittaire

Vous n’avez aucune difficulté à vous organiser. Vous savez parfaitement ce que vous avez à faire.

Capricorne

Vous cherchez à augmenter vos revenus ou votre pouvoir d’achat. Vous regardez où vous pouvez faire des économies.

Verseau

Vous êtes confiant dans les sentiments de votre partenaire. Votre relation prend un nouveau départ.

Poissons

Il est temps de penser à décompresser. Vous tirez un peu trop sur la corde en ce moment.

Facebook