Carburants: réunion à Matignon avant une mobilisation qui inquiète l'exécutif

Publié le à Paris (AFP)

A cinq jours de la journée de mobilisation des "gilets jaunes" contre la hausse des prix des carburants qui inquiète l'exécutif, une partie du gouvernement a planché lundi à Matignon pour finaliser les mesures d'"accompagnement".

Plusieurs ministres étaient présents autour du Premier ministre Edouard Philippe: Bruno Le Maire (Economie), François de Rugy (Transition écologique), Gérald Darmanin (Comptes Publics) et Elisabeth Borne (Transports), a précisé Matignon.

Selon une source proche des discussions, des décisions (renforcement de la prime à la conversion, élargissement du chèque énergie,...) devraient être officialisées au plus tard d'ici mercredi, jour de Conseil des ministres.

Ces annonces doivent servir à baisser la tension avant la journée de blocage des routes prévue samedi dont l'ampleur reste difficile à mesurer mais qui préoccupe fortement le gouvernement.

Vendredi, lors de son périple mémoriel, le président Emmanuel Macron avait lui-même souligné le risque d'une coagulation des mécontentements pouvant déboucher sur un mouvement plus large. "Je me méfie toujours de ces mouvements où on mélange tout", avait-il lancé aux clients d'un bar PMU où il avait fait étape.

Le gouvernement "craint" aussi pour "la sécurité des personnes", a indiqué lundi la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, rappelant que les "gilets jaunes" n'étaient pas une organisation "structurée".

"Lorsque ce sont des grèves et des manifestations, il y a des gens responsables qui permettent de faire que ceux qui manifestent soient en sécurité", a expliqué la ministre sur le plateau de Public Sénat. "Là, nous ne sommes pas sûrs, il faut quand même que les personnes soient protégées et on ne sait pas ce qui va se passer parce que c'est plutôt des extrêmes qui s'en saisissent politiquement", a-t-elle averti.

Le mouvement des "gilets jaunes" a reçu le soutien de plusieurs partis d?opposition, du Rassemblement national de Marine Le Pen à la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon en passant par Les Républicains de Laurent Wauquiez qui participera lui-même à une manifestation samedi dans son département de Haute-Loire.

"Il faut que le gouvernement entende les Français" et renonce à la hausse de ces taxes sur les carburants "très injustes", a déclaré lundi Marine Le Pen, qui estime que le mouvement "peut se prolonger" même s'il elle-même ne manifestera pas samedi.

- "Récupération politique" -

Selon des sources proches du dossier, plusieurs mesures ont été mises sur la table à Matignon pour apaiser la colère. Mais l'idée d'un chèque carburant, réclamée notamment par LR, apparaît écartée par Matignon.

Selon ces sources, la prime à la conversion des vieux véhicules, l'ex-"prime à la casse", devrait être renforcée: comme l'avait évoqué Édouard Philippe, l'exécutif pourrait s'engager à en financer jusqu'à près d'un million d'ici 2022, au lieu des 500.000 actuellement prévus.

La prime à la conversion pourrait également être facilitée pour les "gros rouleurs", même quand leurs voitures ne sont pas aussi vieilles que l'exige le dispositif. Quant aux aides pour les carburants, comme dans les Hauts-de-France, elles seraient défiscalisées.

Conformément au souhait de M. Macron, le chèque énergie, une aide de 150 et bientôt 200 euros pour payer les factures d'énergie, devrait être élargi à six millions de foyers, soit environ 20% des Français, contre quatre millions actuellement.

Enfin, toujours selon ces sources proches du dossier, l'exécutif pourrait avancer à janvier 2019 la mise en place prévue du forfait versé par l'employeur aux employés se rendant sur leur lieu de travail en covoiturage (200 euros).

"On s'occupe des Français pour qui c'est difficile d'aller bosser le matin et auquel nous allons proposer des solutions dès cette semaine", a expliqué lundi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux sur Europe 1, en dénonçant une nouvelle fois "ceux qui seront tentés de faire de la récupération politique".

La forte baisse des carburants observée la semaine dernière, dans le sillage des cours mondiaux, pourrait aider le gouvernement.

Mais Yannick Jadot, tête de liste écologiste (EELV) pour les européennes, a, lui, regretté que "ce gouvernement malheureusement déroule le tapis rouge aux constructeurs automobiles pour ne rien leur imposer".

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

C’est le moment ou jamais de signer un contrat ou de prendre un engagement dans votre cadre professionnel.

Taureau

Vous risquez de manquer de tact à l’égard de votre partenaire. Ce dernier vous le dit sans détour.

Gémeaux

Vos relations professionnelles ne sont pas facilitées. Vous n’êtes pas décidé à faire la moindre concession.

Cancer

Votre relation sentimentale est au beau fixe. Si vous êtes seul, vous vous créez facilement des occasions de faire des rencontres.

Lion

Vous êtes émotionnellement plus sensible ou fragile. Vous ne cherchez plus à dissimuler vos sentiments.

Vierge

Vous savez argumenter lorsqu’il s’agit de défendre vos intérêts ou une cause qui vous tient à cœur.

Balance

Vous baissez votre garde et êtes prêt à faire des concessions pour plaire aux autres. Mais pour combien de temps ?

Scorpion

Vous mettez les bouchées doubles au travail. C’est le moment de prendre la place qui vous revient.

Sagittaire

Vous risquez de commettre une erreur de jugement ou d’interprétation. Vous repartez avec une idée fausse en tête.

Capricorne

Une relation devient rapidement très explosive. Vous dictez votre loi. Vous ne faites aucune concession.

Verseau

Quelques problèmes domestiques surgissent sans crier gare. Vous n’avez rien vu venir.

Poissons

Attendez un peu avant de prendre une décision sur laquelle il vous sera impossible de revenir plus tard.

Facebook