Climat: Phénomènes extrêmes au menu de 2017 selon l'ONU

Publié le à Genève (AFP)

Les conditions météorologiques et climatiques extrêmes se poursuivent en 2017, a averti l'ONU mardi, après une année 2016 où la température moyenne a atteint un record, la banquise s'est fortement réduite, le niveau de la mer a continué à augmenter et les océans à se réchauffer.

L'Organisation météorologique mondiale (OMM), l'agence spécialisée de l'ONU, a publié sa déclaration annuelle sur l'état du climat mondial en prévision de la Journée météorologique mondiale, organisée le 23 mars.

"Ce compte rendu confirme que l'année 2016 est la plus chaude jamais enregistrée: la hausse de la température par rapport à l'époque préindustrielle atteint, chose remarquable, 1,1°C, soit 0,06°C de plus que le record précédent établi en 2015", a souligné le Secrétaire général de l'OMM, Petteri Taalas, dans un communiqué.

D'après l'OMM, les "phénomènes extrêmes" sont "toujours d'actualité en 2017", pire: "des études nouvellement publiées (...) donnent à penser que le réchauffement des océans pourrait être encore plus prononcé qu'on ne le croyait".

Les données provisoires dont dispose l'ONU révèlent que le rythme d'accroissement des concentrations atmosphériques de dioxyde de carbone (CO2) n'a aucunement ralenti.

"Alors même que le puissant Nino de 2016 s'est dissipé, nous assistons aujourd'hui à d'autres bouleversements dans le monde que nous sommes bien en peine d'élucider: nous touchons ici aux limites de notre savoir scientifique concernant le climat et nous avançons maintenant en territoire inconnu", a souligné le directeur du Programme mondial de recherche sur le climat, David Carlson.

- L'Arctique proche du dégel -

Le phénomène El Nino, qui se produit tous les 4 ou 5 ans avec une intensité variable, se traduit par une hausse de la température de l'océan Pacifique, ce qui provoque des sécheresses et des précipitations supérieures à la normale. Le phénomène atteint en général son intensité maximale vers la fin de l'année, d'où son nom El Nino, qui signifie l'enfant Jésus en espagnol.

Au moins trois fois à ce jour cet hiver, l'Arctique a connu l'équivalent polaire d'une vague de chaleur, selon l'OMM qui note que même au coeur de l'hiver arctique, il y a eu des jours où l'on était proche du dégel.

D'après les conclusions des chercheurs, les changements observés dans l'Arctique et la fonte de la banquise entraînent, à plus grande échelle, une modification des régimes de circulation océanique et atmosphérique, ce qui se répercute sur les conditions météorologiques dans d'autres régions du monde.

Ainsi, des régions comme le Canada et une grande partie des Etats-Unis ont été gratifiées d'une météo inhabituellement clémente alors que d'autres, dans la péninsule arabique et en Afrique du Nord par exemple, ont enregistré début 2017 des températures anormalement basses.

En 2016, les températures de surface de la mer ont été les plus élevées jamais constatées. En outre, la hausse du niveau moyen de la mer s'est poursuivie et l'étendue de la banquise arctique a été bien inférieure à la normale la majeure partie de l'année.

"Les concentrations de CO2 dans l'atmosphère ne cessent de battre de nouveaux records, ce qui atteste de plus en plus clairement de l'influence des activités humaines sur le système climatique", s'est inquiété M. Taalas.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Facebook

Galerie photos du jour

Tweets des journalistes DH

Notre sélection d'annonces

NewsLetter

4,83€ Edition Web

Aller sur 4,83€ Edition Web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous cherchez à tout prix à compliquer une situation qui pourtant ne présente aucune difficulté majeure.

Taureau

Vous êtes amené à vous déplacer dans le cadre de votre activité. Une bonne organisation s’impose.

Gémeaux

Pas question de faire la moindre concession sur le plan affectif. Vous campez sur vos principes.

Cancer

L’investissement consenti pour votre activité professionnelle vous vaut les félicitations de vos supérieurs.

Lion

Vous n’avez pas d’autre choix que de vous adapter aux habitudes de votre entourage. Vous faites des efforts.

Vierge

Ne vous faites pas trop de souci. Ce ne sont pas quelques changements qui vont vous mettre en danger au travail.

Balance

Vous avez beaucoup de mal à rester concentré sur ce que vous faites. Vos pensées se dispersent.

Scorpion

Vous avez le sentiment que votre partenaire vous délaisse. N’attendez pas pour lui en parler en toute franchise.

Sagittaire

Soyez sur vos gardes. Vous pouvez facilement vous laisser endormir par de belles paroles.

Capricorne

Votre situation financière est protégée. Vous tendez néanmoins à l’améliorer pour vous mettre à l’abri.

Verseau

Vous faites de gros efforts pour renforcer vos liens affectifs. Votre attitude est réellement appréciée.

Poissons

Même si tout est calme au travail, restez toutefois sur vos gardes. Gardez un œil sur vos adversaires.