Dépenses militaires: Trump affirme avoir fait plier les Alliés

Publié le à Bruxelles (AFP)

Donald Trump a affirmé jeudi avoir obtenu l'engagement des Alliés des Etats-Unis à accélérer la cadence pour augmenter leurs dépenses militaires, se déclarant "très content" à l'issue d'un sommet de l'Otan sous tension à Bruxelles.

"Ils ont accepté de payer et de payer plus rapidement", s'est félicité le président américain lors d'une conférence de presse non programmée avant de quitter Bruxelles pour Londres.

"Grand succès aujourd'hui à l'Otan! Des milliards de dollars supplémentaires payés par les membres depuis mon élection. Bon esprit!", a ensuite tweeté Donald Trump depuis la capitale britannique.

"Depuis l'élection de M. Trump, de l'argent frais est arrivé: 41 milliards de dollars supplémentaires pour les dépenses militaires des Alliés, ce qui est substantiel. Nous avons besoin de nouvelles augmentations substantielles", a précisé le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg lors de la conférence de presse clôturant le sommet.

L'engagement souscrit en 2014 de consacrer 2% de leur PIB aux dépenses de défense pour 2024 reste inscrit noir sur blanc dans la déclaration commune agréée mercredi par les leaders des 29 pays membres de l'Alliance.

Mais une quinzaine de pays, dont l'Allemagne, le Canada, l'Italie, l'Espagne et la Belgique sont encore très loin de l'objectif, avec moins de 1,4% de leur PIB pour la Défense en 2018, et certains se disent incapables de respecter leur parole en 2024 en invoquant leurs contraintes budgétaires. Ce qui a ulcéré le locataire de la Maison Blanche.

Donald Trump était arrivé à Bruxelles mardi soir décidé à leur forcer la main. Il n'a eu de cesse de mettre le sommet sous pression à coup de messages sur Twitter et de déclarations peu amènes à l'adresse des mauvais payeurs.

Cible privilégiée de sa vindicte: l'Allemagne, accusée de débourser des milliards pour des achats de gaz et de pétrole à la Russie au lieu de contribuer aux dépenses de défense. L'Allemagne a prévu de consacrer 1,5% de son PIB aux dépenses militaires en 2025.

- "Je crois en l'Otan" -

M. Trump a renouvelé ses exigences jeudi, lors de la seconde journée du sommet, et Jens Stoltenberg a été contraint de convoquer en urgence une réunion extraordinaire pour désamorcer un risque de crise majeure.

"Je m'attendais à une discussion franche et c'est ce qui s'est passé hier et aujourd'hui. Les Alliés ont compris que le président Trump était très sérieux sur la question des dépenses", a reconnu le chef de l'Otan.

Le président américain a revendiqué une victoire. "Les Alliés pouvaient être inquiets, car hier j'étais extrêmement insatisfait de ce qui se passait et ils ont considérablement renforcé leurs engagements. Maintenant, nous sommes très heureux d'avoir une Otan très puissante, très forte, beaucoup plus forte qu'il y a deux jours", s'est-il félicité.

"J'aurais pu utiliser la menace (de quitter l'Otan) mais cela n'a pas été nécessaire", a-t-il assuré.

"J'ai obtenu des progrès extraordinaires par rapport à mes prédécesseurs", a-t-il soutenu. "L'Allemagne a accepté d'accélérer le tempo pour augmenter ses dépenses militaires", a expliqué Donald Trump.

Mais la chancelière Angela Merkel s'est contentée de rappeler que "les Allemands savent qu'ils "doivent faire plus et que nous le faisons depuis un certain temps". Elle a simplement confirmé l'objectif d'1,5% du PIB allemand en 2025.

Les chefs des gouvernements italien et espagnol, Giuseppe Conte et Pedro Sanchez, ont promis que leurs pays respecteraient les engagements souscrits par leurs prédecesseurs, mais en excluant d'augmenter les contributions.

Après les menaces, l'apaisement: "Je crois en l'Otan. L'Otan est plus fort qu'il y a deux ans", a lancé le président américain à l'issue du sommet.

Un sentiment partagé par son homologue français: "L'Otan sort plus fort" de son sommet, a renchéri Emmanuel Macron.

La France respectera ses engagements pour parvenir à consacrer 2% de son PIB à ses dépenses militaires. "Nous y serons en 2025", soit après le délai imparti, a réaffirmé jeudi la ministre des Armées Florence Parly.

"Nous sommes pleinement en ligne avec ce qui a été acté dans la déclaration finale qui a été adoptée mercredi de manière consensuelle", a-t-elle argué.

- Poutine à Helsinki -

Après le sommet, le président américain est arrivé jeudi après-midi au Royaume-Uni pour une visite officielle, au cours de laquelle il rencontrera la reine Elizabeth II et la Première ministre Theresa May.

Il se rendra ensuite à Helsinki pour un sommet bilatéral historique avec le président russe Vladimir Poutine lundi.

La déclaration finale du sommet de l'Otan est un véritable réquisitoire contre la politique étrangère de Vladimir Poutine.

Jens Stoltenberg a averti que "toute interférence" dans le processus d'adhésion engagé avec l'ancienne République Yougoslave de Macédoine serait "inacceptable" pour l'Otan.

Vladimir Poutine "n'est pas mon ennemi (...) En fin de compte, c'est un concurrent, il représente la Russie, je représente les États-Unis", a déclaré Donald Trump.

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous affichez clairement votre désaccord à vos supérieurs. Vous voulez vous désolidariser d’un projet.

Taureau

Votre vie amicale est loin d’être un long fleuve tranquille. Vous apprenez que vous avez été dénigré par un proche.

Gémeaux

Vous suivez votre intuition et prenez un certain nombre d’initiatives afin de sortir d’une situation de crise.

Cancer

Vous avez un peu de mal à modérer vos élans et, surtout, à prendre le temps de la réflexion.

Lion

C’est une journée de bilan, de calculs, de stratégies élaborées avec bon sens et lucidité. Vous prenez une bonne décision.

Vierge

Vous avez besoin de couper avec vos habitudes, votre environnement afin de retrouver un regard neuf, différent.

Balance

Vous gagnez en confiance, en assurance, notamment dans le cadre de votre travail, où vous excellez.

Scorpion

Vous n’avez pas ménagé vos efforts ces derniers jours. Vous avez répondu à pas mal de demandes venant de votre entourage.

Sagittaire

L’amour vous ouvre des horizons insoupçonnés. Vous vous laissez aller dans votre histoire.

Capricorne

C’est le moment de faire les bons choix professionnels. Ne laissez pas passer une opportunité d’évoluer.

Verseau

Après des déboires amoureux, vous décidez de repartir à zéro. Avec ou sans votre partenaire selon votre situation.

Poissons

Vous avez des idées à revendre. Rien ne vous empêche de prendre votre envol professionnel.

Facebook