Erich Priebke, le nazi sans remords

Publié le à Rome (AFP)

"Je n'ai fait qu'obéir aux ordres". Jusqu'au bout, Erich Priebke, décédé vendredi à Rome à l'âge de 100 ans, aura tenté de justifier l'injustifiable en répétant qu'il avait fait son "devoir" en participant, en mars 1944, au massacre des fosses Ardéatines, près de Rome, où furent exécutés 335 civils italiens.

Condamné à la prison à vie par la justice italienne, aux arrêts domiciliaires depuis 1998, ce vieillard à l'apparence anodine fut le protagoniste d'une des pages les plus douloureuses de l'histoire de la péninsule.

Il avait fallu attendre le jugement de la cour d'appel du tribunal militaire de Rome, en mars 1998, pour que l'ex-capitaine SS exprime un peu de regret.

Le massacre des fosses Ardéatines fut une "chose horrible, une tragédie personnelle", avait-il dit. "Si j'avais pu arrêter cette horreur, je l'aurais fait", avait-il affirmé avant d'ajouter: "Ma mort n'aurait pas permis de sauver ces innocents. Cet épisode m'a poursuivi pendant toute ma vie mais je n'ai jamais voulu échanger ma dignité contre une exhibition publique de repentance".

Depuis qu'il a été retrouvé en Argentine, en mai 1994, et extradé en Italie, en novembre 1995, il a plaidé l'irresponsabilité. "Je suis innocent", a-t-il clamé n'hésitant pas à affirmer que les résistants, en commettant un attentat contre une unité SS, furent les véritables responsables du massacre décidé en représailles.

Né le 29 juillet 1913, à Henningsdorf, dans la banlieue de Berlin, orphelin à 7 ans, Erich Priebke se spécialise, en 1929, dans l'hôtellerie. Il apprend l'anglais et l'italien qu'il perfectionne grâce à de longs séjours de travail en Italie et en Angleterre.

De retour en Allemagne, il s'inscrit dès 1933 au parti nazi et, en 1936, il entre dans la police. L'année suivante, il intègre les Sections Spéciales.

En 1939, il épouse Alice Stoll, une Berlinoise dont il aura deux fils.

Il gravit les échelons de la police SS jusqu'à être nommé, en août 1941, "Kriminalkommissar" dans le service créé par Reinhard Heydrich, le bourreau de Prague. En novembre 1943, il est promu au grade de capitaine.

Selon des notes retrouvées dans les archives allemandes, Priebke ne suscite pas un grand intérêt de la part de ses supérieurs. Il est considéré comme un élément médiocre et fait preuve d'un esprit confus.

Il est cependant muté en 1943, de Berlin à Rome où il est l'un des adjoints du lieutenant-colonel SS Herbert Kappler, qui sera condamné à la réclusion à perpétuité en 1948 pour son rôle dans le massacre des fosses Ardéatines.

Le 23 mars 1944, quelques semaines avant la Libération de Rome, des résistants romains font exploser une bombe qui fait 33 morts au passage d'une colonne SS. En représailles, 335 civils dont 75 juifs sont massacrés, le lendemain, dans les fosses Ardéatines. Priebke est chargé par Kappler de veiller à ce que les victimes exécutées soient effectivement celles qui figurent sur la liste officielle.

En août 1944, il est envoyé par ses supérieurs dans le nord de l'Italie. Nommé chef de la sûreté à Brescia, il dirige, selon des résistants, des rafles qui conduisent à des exécutions.

A la fin de la guerre, Priebke est fait prisonnier par les Britanniques avant de réussir à fuir vers l'Argentine grâce à des complicités de l'Église catholique. Lors d'un interrogatoire, en 1946, il avait reconnu avoir lui-même exécuté deux des otages des fosses Ardéatines.

Priebke arrive à San Carlos de Bariloche, au sud-ouest de Buenos Aires, en 1948. Il reprend sa profession d'hôtelier et coule une vie tranquille sous sa propre identité. Avec son passeport allemand, il voyage plusieurs fois aux États-Unis, en Allemagne et en Italie.

Repéré par une équipe de télévision américaine, il est rattrapé par son passé en mai 1994.

Extradé en Italie, il devait être jugé à partir de mai 1996 pour "participation à des meurtres répétés contre des citoyens italiens, aggravés de cruauté".

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous restez déterminé, très tenace lorsque vous voulez quelque chose, surtout professionnellement.

Taureau

Vous montrez une facette différente de votre personnalité. Vous prenez tout le monde de court.

Gémeaux

Vous repoussez les idées noires qui se bousculent dans votre tête. Vous demandez de l’aide.

Cancer

Vous avez à cœur de réussir ce que vous entreprenez. Vous cherchez par ailleurs à maintenir de bonnes relations avec les autres.

Lion

Tout ce qui ressemble à une obligation a tendance à vous faire fuir. Sauf aujourd’hui ! Vous vous y pliez de bon cœur.

Vierge

Prévoyez une fin de semaine chargée. Vous vous sentez tout d’un coup débordé par toutes vos tâches.

Balance

Vous vous consacrez à cent pour cent à la personne qui partage votre vie. Vous ne dissimulez pas votre amour.

Scorpion

Vous assumez vos tâches avec une facilité déconcertante. Vous êtes anxieux, mais ne laissez rien paraître.

Sagittaire

Vous devez encore faire preuve de patience avant d’atteindre votre objectif. Vous avez encore quelques personnes à convaincre.

Capricorne

Vous êtes complice avec votre partenaire. Vous en profitez pour aborder un sujet sensible ou tabou.

Verseau

En amour, ne jouez pas avec le feu. Votre partenaire se montre méfiant, à juste titre. Faites attention !

Poissons

Votre réussite peut faire des envieux. Aussi, n’en faites pas trop. Restez discret sur vos intentions.

Facebook