Face au tollé, Trump gèle l'importation de trophées d'éléphants

Publié le à Washington (AFP)

Donald Trump a gelé vendredi soir l'autorisation d'importer des trophées d'éléphants tués au Zimbabwe et en Zambie, vingt-quatre heures seulement après l'annonce très controversée par son administration de réinstaurer ces permis.

Les associations de défense des animaux et de l'environnement aux Etats-Unis et à travers le monde étaient vent debout depuis jeudi contre la décision, qui revenait sur une interdiction imposée par la précédente administration de Barack Obama.

Le président Donald Trump a annoncé sur Twitter le "gel de la décision sur les trophées le temps qu'(il) vérifie les faits sur la conservation", promettant de donner "rapidement" des nouvelles.

"Le président et moi avons parlé et nous pensons tous les deux que la conservation et des populations (d'animaux) en bonne santé sont essentiels. Par conséquent (...), la délivrance de permis est gelée pendant que la décision est passée en revue", a abondé dans un communiqué Ryan Zinke, ministre des Ressources naturelles.

M. Trump semble avoir tenu compte du tollé quasi-unanime de la décision, qui rouvrait la possibilité pour les chasseurs américains de revenir aux Etats-Unis par exemple avec des pieds, des têtes, ou encore de très recherchées défenses d'ivoire d'éléphants.

L'U.S. Fish & Wildlife Service (USFWS), l'agence fédérale américaine chargée des questions de chasse et de pêche, a en effet annoncé jeudi qu'elle allait "émettre des permis autorisant l'importation des trophées d'éléphants chassés par loisir au Zimbabwe à partir du 21 janvier 2016 et jusqu'au 31 décembre 2018". Cela était également valable pour la Zambie, selon son site internet.

L'administration du président républicain exploitait pour ce faire un aspect de la loi américaine sur les espèces en danger, qui stipule que l'importation de tels trophées peut être légale si preuve est apportée que la chasse bénéficie à la conservation plus large des espèces.

- Brigitte Bardot contre Donald Trump -

"La chasse pour le loisir, légale, bien encadrée, dans le cadre d'un programme, peut bénéficier à la conservation de certaines espèces en incitant les populations locales à conserver les espèces et en injectant l'argent dans la conservation", expliquait ainsi l'USFWS jeudi.

Dans une lettre adressée vendredi avant l'annonce du gel par Donald Trump, dont les deux fils aînés Eric et Donald Jr sont connus pour être des amateurs de chasse en Afrique, Brigitte Bardot a dénoncé la décision.

"Aucun despote au monde ne peut prendre la responsabilité de faire disparaitre une espèce millénaire faisant partie du patrimoine mondial de l?humanité", a écrit l'ancienne actrice française, qui a créé la Fondation Brigitte Bardot pour la protection des animaux.

"L?éléphant est un animal sacré, magique, unique, respecté, et protégé. En agissant de manière aussi indigne, vous confirmez les rumeurs qui doutent de vos capacités présidentielles", a écrit la star de 83 ans, dénonçant "la décadente autorité mortifère à laquelle vous soumettez le règne animal et végétal dans son ensemble".

Selon l'organisation Great Elephant Census, le nombre de pachydermes a chuté de 30% entre 2007 et 2014 en Afrique, avec une baisse de 6% pour le Zimbabwe.

De nombreuses associations américaines avaient, à l'instar de The Elephant Project, déploré un "comportement répréhensible de l'administration Trump". "100 éléphants sont déjà tués chaque jour. Cela mènera à davantage de braconnage", avait souligné l'organisation.

Pour sa part, le Centre américain pour la biodiversité avait déploré qu'en autorisant à faire entrer "des têtes, des pieds et des queues d'éléphants morts aux Etats-Unis", Donald Trump "légalise le fait de tuer des éléphants menacés".

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous êtes un vrai bourreau des cœurs si vous êtes célibataire. Personne ne vous résiste.

Taureau

Efforcez-vous de gérer votre budget avec le maximum de rigueur avant d’avoir de sérieux problèmes.

Gémeaux

Mercure est à la base de votre vivacité d’esprit qui vous aide à travailler vite et bien. Mais attention, vous êtes aussi un peu trop nerveux.

Cancer

En famille, ne cherchez pas à minimiser le problème. Essayez au contraire d’en discuter calmement.

Lion

Un proche vous entraîne dans une entreprise hasardeuse. Avant de donner votre accord, étudiez la situation sous toutes les coutures.

Vierge

La bonne influence de la Lune et Jupiter conforte votre duo amoureux. Surtout si vous venez de vous rencontrer.

Balance

Résistez à l’envie de faire de nouvelles acquisitions matérielles. Vous risquez vraiment de mettre votre budget en danger.

Scorpion

Envie de prendre votre temps ? Vous devez accélérer le rythme pour ne pas être débordé.

Sagittaire

Vous imposerez votre volonté avec force mais, certains ne verront pas d’un bon œil cet accès d’autorité.

Capricorne

N’oubliez pas que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire ou qu’il y a des manières appropriées de les exprimer.

Verseau

Soyez prudent avant de vous engager. N’essayez pas d’en faire trop.

Poissons

Une petite chute de tonus vous affaiblira. Une cure de vitamines et de sommeil s’imposera.

Facebook