Hollande lance un concours mondial pour attirer des projets innovants

Publié le à PARIS, 30 nov 2013 (AFP)

Le président François Hollande lancera lundi un "concours mondial d'innovation" afin d'attirer des projets technologiques innovateurs pour donner naissance à terme à des entreprises en France.

"L'idée est d'identifier des projets technologiques de rupture qui nous permettront de projeter la France et son tissu industriel et technologique dans les leaders mondiaux à l'horizon 2030", ont expliqué des sources proches du dossier.

Ce concours récoltera dans un premier temps une centaine d'idées dans les sept thématiques identifiées par Anne Lauvergeon, la présidente de la commission baptisée "Innovation 2030", dans le rapport remis en octobre au président. Le processus est "ouvert à tout type d'acteurs, français ou étrangers, des PME, des grands groupes ou des chercheurs", ont souligné les sources.

Chacune de ces idées sera dotée d'une enveloppe de 200.000 euros. A la rentrée 2014, une trentaine de projets seront retenus et ils pourront bénéficier de 2 millions d'euros par projet. Puis, "les quelques grandes idées de rupture" seront retenues en 2016 "pour nous porter vers l'horizon industriel de 2030".

La contrainte pour les projets sélectionnés est de créer l'entreprise dans l'Hexagone et qu'elle soit de droit français. M. Hollande lancera le concours à l'international lors d'une cérémonie lundi en fin d'après-midi en présence d'Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif.

L'annonce du concours aura une dimension internationale et sera diffusé par l'intermédiaire des ambassades pour atteindre "plusieurs dizaines de pays". Six intervenants étrangers, dont les noms n'ont pas été dévoilés, diront ce qu'ils pensent du projet lancé par la France.

Les sept thématiques sont le stockage de l'énergie, le recyclage, la valorisation des richesses marines (métaux et dessalement de l'eau de mer), les protéines végétales et la chimie du végétal, la médecine individualisée, la "silver économie" (longévité) et la valorisation des données informatiques massives (Big Data).

La démarche de la commission "Innovation 2030" se veut "très complémentaire" de la "nouvelle France industrielle" et ses 34 plans pour la décennie à venir portés par M. Montebourg. Elle est censée aussi traduire les priorités fixées dès octobre 2012 par le chef de l'Etat: la transition écologique et énergétique, le vivant et le numérique.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.