L'aviation syrienne pilonne un fief rebelle en vue d'un assaut imminent

Publié le à Hamouria (Syrie) (AFP)

L'aviation syrienne a de nouveau frappé lundi la Ghouta orientale, au lendemain d'un renforcement des positions du régime autour de cette enclave rebelle à l'est de Damas, laissant entrevoir un assaut imminent.

L'armée syrienne cherche à reprendre le contrôle de cette région contrôlée par les insurgés depuis 2012, et dernière poche de dissidence autour de Damas.

Des avions de surveillance ont survolé la Ghouta avant de frapper plusieurs localités, selon les correspondants de l'AFP sur place.

La panique s'est rapidement propagée parmi les civils, et des passants dans les rues de Hammouriyé se sont réfugiés à l'intérieur de bâtiments.

"Le sort de la Ghouta est inconnu, nous n'avons plus que la miséricorde de Dieu et nos sous-sols où nous nous cachons", a déclaré à l'AFP Alaa al-Dine, un habitant de cette localité.

"Nous n'avons aucune alternative", a-t-il déploré, indiquant craindre une offensive imminente du régime.

Le 5 février, le régime avait lancé une offensive aérienne d'une intensité inédite sur la Ghouta, faisant environ 250 morts parmi les civils et des centaines de blessés, en cinq jours.

Les localités de l'enclave rebelle ont par la suite été bombardées par intermittence.

- Evacuation des jihadistes? -

Des pourparlers ont eu lieu ce week-end en vue de l'évacuation du groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Cham, qui contrôle de petites poches de la Ghouta orientale, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"L'effondrement des négociations marquerait le début d'une offensive", a déclaré à l'AFP Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH.

Selon l'Observatoire, le régime a commencé à déployer des renforts militaires autour de la Ghouta depuis le 5 février.

Lundi, les frappes aériennes sur Al-Chaifouniya ont fait des blessés et causé des dégâts matériels.

La veille, les bombardements aériens, les centaines de roquettes et les tirs d'artillerie du régime sur la Ghouta ont coûté la vie à au moins 17 civils, selon l'OSDH.

"En l'espace de quelques heures, toute la Ghouta orientale a été aspergée de roquettes", indique Alaa al-Dine.

La Ghouta orientale est tenue par deux principales factions islamistes, Jaich al-Islam et Faylaq al-Rahmane, qui ont nié être en pourparlers avec le régime.

- Peur à Damas -

Le régime cherche à reprendre le contrôle de cette dernière poche de résistance pour mettre fin aux tirs, parfois meurtriers, d'obus et de roquettes des rebelles sur la capitale.

Quelque six roquettes se sont abattues sur Damas dimanche soir, selon un correspondant de l'AFP. Une personne a été tuée par ces tirs, a rapporté l'agence de presse officielle SANA.

Depuis le 5 février, plus de 20 civils ont déjà péri sous les frappes rebelles sur Damas.

Lundi, des civils à Damas se préparaient à quitter leurs habitations, notamment les habitants des quartiers les plus proches de l'enclave rebelle.

Jawad al-Obros, habite avec sa mère, son père et sa s?ur à Qassaa, un quartier jouxtant celui de Jobar, l'un des principaux fronts entre régime et rebelles dans la capitale.

Une pluie de tirs s'est abattue autour de sa maison au cours des dernières semaines.

L'homme, âgé de 30 ans, a commencé à se renseigner sur les prix d'hôtels à Yaafour, dans l'ouest de la capitale.

"Nous sommes fatigués, il semble qu'il n'y ait de solution que celle d'une offensive militaire finale, nous patientions depuis longtemps, il est temps que nous nous reposions", a-t-il déclaré.

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous prouvez votre attachement à vos proches par une multitude de petites attentions qui font du bien.

Taureau

Vous recherchez le grand amour si vous êtes un cœur à prendre. Les aventures ne vous intéressent pas.

Gémeaux

Ne croyez pas aux belles promesses professionnelles que des personnes peu scrupuleuses sont susceptibles de vous faire.

Cancer

Au travail, votre ténacité est récompensée. Vous remportez une belle victoire professionnelle.

Lion

Une sensation de lassitude vous envahit. Il n’est pas facile de concilier votre désir d’indépendance et votre besoin de sécurité affective.

Vierge

Vous n’avez pas de scrupules. Vous utilisez toutes vos armes pour obtenir ce que vous souhaitez.

Balance

Après quelques frictions avec votre partenaire, une discussion franche est la bienvenue.

Scorpion

Vous êtes capable de déplacer des montagnes si vous avez une cause ou un projet à défendre.

Sagittaire

Que ce soit dans le domaine du travail ou dans la sphère privée, vous avez de l’ambition, de l’audace.

Capricorne

Vous avez besoin de temps pour peaufiner votre projet et revoir éventuellement un point pour lequel subsistent encore des zones d’ombre.

Verseau

Sur le plan affectif, vous vous sentez en insécurité. Vous avez besoin que votre partenaire soit explicite.

Poissons

Vous êtes en pleine introspection ou remise en question. Vous tendez aussi à vous dévaloriser, à minimiser vos actions.

Facebook