La diffusion de la presse continue de baisser légèrement en France

Publié le à Paris (AFP)

La diffusion de la presse payante a légèrement reculé de 1,5% entre septembre 2016 et août 2017, avec près de 3,3 milliards d'exemplaires diffusés, a indiqué jeudi l'Alliance des chiffres pour la presse et les médias.

La presse quotidienne régionale voit ses ventes baisser de 1,5%, à 4,1 millions d'exemplaires par jour en moyenne. La presse quotidienne nationale remonte de 0,6% à 1,3 million d'exemplaires.

Les magazines accusent une chute de 2,2% à 1,4 milliard d'exemplaires.

Du côté du numérique, les sites et applications de presse poursuivent leur progression à +7,7%, soit 16,8 milliards de visites.

Notamment grâce au numérique, l'audience moyenne des marques de presse (comprenant tous les lecteurs d'un titre au-delà des seuls acheteurs) est en hausse de 1,8% par rapport à la vague 2017.

Avec près de 24,3 millions de lecteurs, Le Monde est le premier journal devant Le Figaro (24,2) et 20 minutes (22,4%). Le Figaro est le plus lu sur ordinateur, Le Monde sur mobile, et 20 minutes sur tablette.

97,6% de la population française déclare lire la presse chaque mois, quels que soient les supports de lecture, soit 51,2 millions de lecteurs.

Plus de 40 millions de Français (77%) lisent au moins un journal en version numérique (ordinateur, mobile ou tablette). Après la version papier (47%), le mobile est l'outil le plus utilisé (24%) devant l'ordinateur (19%) et la tablette (10%).

L'étude d'audience ONE a été réalisée par IPSOS Connect à travers 32.710 interviews du 1er juillet 2016 au 30 juin 2017 auprès d?une population de 15 ans ou plus résidant en France.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.