La mère et le beau-père d'Angèle, fillette torturée et tuée, expriment leurs "regrets"

Publié le à La Roche-sur-Yon (AFP)

La mère et le beau-père de la petite Angèle, accusés de tortures sur la fillette de quatre ans retrouvée morte en 2014, ont exprimé leurs "regrets" vendredi au dernier jour de leur procès, devant les assises de la Vendée.

"Je m'en veux tous les jours, à chaque seconde, de ne pas être allée à l'hôpital, de ne pas avoir fait ce qu'il fallait pour la sauver. Je le regrette tous les jours", a déclaré Jordane Dubois, 24 ans, laissant entrevoir son visage aux traits juvéniles, derrière une épaisse chevelure noire.

"Ma fille, c'était la chose la plus incroyable que j'ai eue au monde", a ajouté la jeune femme.

"Je regrette tout ce qui s'est passé, ça n'aurait jamais dû arriver", a également dit David Pharisien, 29 ans, le beau-père prenant brièvement la parole avant que la cour ne se retire pour délibérer.

Jeudi, l'avocat général Olivier Dubief a requis les peines maximales à l'encontre des "bourreaux" d'Angèle, jugés depuis lundi pour les crimes de "tortures ou actes de barbarie sur mineur de moins de 15 ans". Il a réclamé la réclusion criminelle à perpétuité contre la mère, également poursuivie pour le meurtre de l'enfant, et 30 ans de réclusion contre son ancien compagnon.

Tous deux ont nié lors des débats avoir torturé la fillette, décédée par strangulation et dont le corps, brûlé sur un tiers de sa surface, avait été découvert le 8 septembre 2014 à Saint-Georges-de-Pointindoux (Vendée), au domicile de M. Pharisien chez lequel Mme Dubois avait emménagé à peine trois semaines plus tôt.

Pour l'accusation, s'il n'est "pas possible de savoir précisément qui a fait quoi", Jordane Dubois et David Pharisien "ont agi en co-action: l'un commence la punition, l'autre la finit". "Ils sont bel et bien co-auteurs et complices de tortures et d'actes de barbarie, tant par leur action ultra-violente que par leur privation de soins", a insisté l'avocat général jeudi.

Le verdict est attendu dans l'après-midi.

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Un point de vue échangé avec un collègue de travail vous divise et vous voulez à tout prix avoir raison.

Taureau

Vous profitez d’une belle opportunité professionnelle. Vous ne vous faites pas prier pour prendre des responsabilités.

Gémeaux

Vous êtes dans une période favorable au développement de vos affaires, de vos activités.

Cancer

Vous déstabilisez votre entourage, principalement votre partenaire, par vos brusques changements d’humeur.

Lion

Vous rompez avec une tradition qui ne correspond plus du tout à vos exigences ou vos valeurs.

Vierge

Au travail, vous faites beaucoup d’efforts pour maintenir un bon rythme. Vous mettez un point d’honneur à respecter les délais.

Balance

Vous vous sentez trahi par une personne en qui vous aviez toute votre confiance il y a peu encore.

Scorpion

Sans doute avez-vous vu un peu grand. Des charges plus importantes ou des dépenses imprévues fragilisent votre budget.

Sagittaire

Vous restez assez loin de toutes considérations professionnelles ou financières. Vous avez besoin de repos et de calme.

Capricorne

Vous arrondissez les angles au travail. Vous faites preuve de souplesse pour revenir sur une décision.

Verseau

Ne laissez pas une personne s’attacher à vous si vous ne partagez pas le même amour. Soyez sincère.

Poissons

Vous ne pouvez pas tout maîtriser. Sachez reconnaître vos limites, vos lacunes, voire vos faiblesses.

Facebook