Lactalis: la CFDT agroalimentaire "vigilante" au devenir des salariés

Publié le à Paris, 13 jan 2018 (AFP)

La fédération CFDT de l'agroalimentaire s'est dite samedi "vigilante" au devenir des salariés de Lactalis, au coeur d'un scandale de lait infantile contaminé à la salmonelle et insiste sur l'importance des contrôles sanitaires par l'Etat.

"La FGA-CFDT est, et restera, très vigilante (...) et demande à ce que toutes les mesures soient prises, tant par les pouvoirs publics que par le groupe Lactalis, pour que les 327 salariés du site ne soient pas oubliés dans cette affaire et ne deviennent pas, à leur tour, victimes de ce scandale", écrit-elle dans un communiqué.

L'usine en cause à Craon (Mayenne) est actuellement à l'arrêt et les salariés au chômage partiel.

Outre le devenir des salariés, la CFDT pointe aussi l'importance des contrôles sanitaires "réguliers" et "indépendants" de l'Etat. "Ces rappels successifs d'une ampleur exceptionnelle ont mis en évidence les défaillances du système de production et de commercialisation", ajoute-t-elle.

"Il est donc essentiel de maintenir et même de renforcer les moyens financiers et humains des services de l'Etat pour prévenir ces risques sanitaires et lutter contre les fraudes", écrit-elle. "Ces contrôles doivent être réalisés par des agents de l'Etat qui, de par leur statut, sont soumis à des obligations et à des règles déontologiques", insiste-t-elle.

Vendredi, la fédération nationale agroalimentaire et forestière (Fnaf) CGT avait estimé que le scandale du lait infantile était de "l'entière responsabilité de la stratégie" du groupe Lactalis, dénonçant notamment un "objectif de profits à court terme".

Dans son communiqué, elle avait notamment évoqué "l'introduction de la méthode Lean qui impose aux salariés le lavage des machines en fin de poste alors que celles-ci devraient l'être par des équipes spécifiques et formées".

"De multiples contrôles devraient être effectués, depuis l'arrivée du lait jusqu'au conditionnement. Ils devraient être réalisés sur la base d'un cahier des charges interne qui définit les normes européennes. A l'évidence le groupe s'assoit dessus", avait affirmé la CGT.

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous êtes en mesure de reconsidérer les choses après avoir décliné une proposition. Vous avez le soutien de votre entourage.

Taureau

Vous prenez des contacts dans le but de vous ouvrir à de nouveaux horizons professionnels.

Gémeaux

Vous exploitez la moindre opportunité. Vos capacités intellectuelles vous permettent de mettre au point une stratégie redoutable.

Cancer

Vous voyez vite tout le profit que vous pouvez retirer de cette situation. Vous ne vous en privez pas.

Lion

L’importance grandissante de vos activités nécessite une meilleure organisation de vos journées.

Vierge

Excellente communication avec votre partenaire. La période est propice aux confidences.

Balance

Il convient d’être le plus efficace possible. Vous ne pouvez plus vous permettre une improvisation.

Scorpion

Il est question d’un déménagement, d’une réorganisation complète de votre vie de famille.

Sagittaire

Vous préférez asseoir votre activité sur des bases solides et durables plutôt que d’anticiper les événements de façon hasardeuse.

Capricorne

Les efforts que vous avez consentis portent leurs fruits. C’est d’autant plus gratifiant que vous vous êtes bien démené pour cela.

Verseau

Sur le plan professionnel, vous concrétisez une proposition qui vous a été faite il y a quelques mois.

Poissons

Préparez-vous à une semaine bien chargée. Sur le plan affectif, vous n’éprouvez aucune gêne à exprimer vos sentiments.

Facebook