Les représentants de GM&S "déçus" et "amers" après avoir été reçus à l'Elysée

Publié le à Paris, 23 oct 2017 (AFP)

Les représentants des salariés de l'équipementier GM&S en difficulté se sont déclarés lundi "déçus" et "amers" après avoir été reçus par trois conseillers de l'Élysée, estimant n'avoir "rien obtenu de nouveau".

"On va continuer à se battre", a annoncé Vincent Labrousse, délégué CGT, à l'issue de près de deux heures d'entretien avec quatre autres représentants des salariés.

"Ils nous ont dit: +circulez il n'y a rien à voir (...) Nous n'avons eu aucune avancée", a-t-il déploré. "Cette réunion est la pire depuis le début de notre combat", selon lui.

Les représentants n'ont pas rencontré le président Emmanuel Macron comme ils l'espéraient.

La réunion s'est déroulée dans "une ambiance sereine", a indiqué de son côté l'Elysée, en précisant que les conseillers chargés du social et de l'économie avaient fait le tour des mesures d'accompagnement "mises en place pour maintenir l'activité sur le site" de GM&S à La Souterraine (Creuse), et "pour aider ceux qui ont perdu leur emploi à en retrouver".

La justice a validé il y a un mois et demi la reprise de l'équipementier par l'emboutisseur français GMD, pour un euro, avec le maintien de 120 emplois sur un total de 276.

Mais la contestation syndicale n'a pas pris fin sur le site et les salariés ont déposé vendredi un recours en annulation du plan social devant le tribunal administratif de Limoges.

La semaine dernière, une vingtaine d'élus de la Creuse avaient été reçus par des conseillers élyséens pour discuter d'un plan d'action destiné à revitaliser ce département rural affecté par les difficultés de GM&S, le dossier social le plus délicat de la rentrée. Emmanuel Macron avait assisté à la fin de cette réunion.

Les salariés de GM&S et plusieurs élus avaient manifesté le 4 octobre à l'occasion de la visite du chef de l'État à Égletons (Corrèze) et s'étaient opposés aux forces de l'ordre. Le président avait critiqué ce jour-là, en aparté, "ceux qui foutent le bordel" au lieu de chercher un poste dans une entreprise du département, des propos critiqués par la gauche et la CGT.

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous êtes énervé. Les mots dépassent souvent vos pensées si vous êtes mêlé à une discussion qui tourne mal.

Taureau

Vous réalisez une brillante performance professionnelle. Cela vous vaut une belle reconnaissance.

Gémeaux

Plutôt que de vous mettre de mauvaise humeur, un imprévu vient pimenter positivement votre journée.

Cancer

Vous êtes en pleine remise en question dans le cadre professionnel. Vous changez ce qui doit l’être.

Lion

Vous êtes obstiné. Pas question d’abandonner un projet en cours de route. Vous allez jusqu’au bout.

Vierge

En couple, vous ne parvenez pas à communiquer sereinement. Les incompréhensions se multiplient.

Balance

Au travail, ne prenez pas les remarques pour des critiques. Les conseils sont à votre égard très constructifs.

Scorpion

Inutile de faire preuve d’impatience. Votre tour viendra bien assez tôt. Restez confiant et prudent, surtout.

Sagittaire

Vous êtes bien dans votre peau, heureux dans votre vie sentimentale, en progression dans le cadre de votre travail.

Capricorne

Vous sortez de votre réserve. Vous dites ce que vous pensez. Vous n’épargnez personne.

Verseau

Vous gardez votre sens de la réalité et suivez la ligne de conduite que vous vous êtes toujours imposée.

Poissons

Faites attention à vos finances. Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Ne prêtez pas d’argent.

Facebook