Ligue 1: Lille et Bielsa au fond du trou, Monaco se rassure

Publié le à Paris (AFP)

Lille et son entraîneur Marcelo Bielsa ont perdu le match de la peur à Rennes samedi (1-0) et se retrouvent en grande difficulté, 19e au classement, dans une journée de Ligue 1 qui a vu Monaco consolider sa 2e place après une série de résultats décevants.

Les Rennais s'offrent un peu de répit alors que toute la direction était bousculée par les mauvais résultats du club. Cette 10e journée se conclura dimanche soir par un 'clasico' très attendu entre Marseille et le PSG, le premier de la star brésilienne Neymar.

. Lille en apnée, Rennes respire

Les Lillois n'ont plus gagné depuis la... première journée du championnat de France, 3-0 contre Nantes. L'objectif affiché par le président en début de saison était pourtant le top 5, fort d'un mercato actif et de l'arrivée du charismatique entraîneur Marcelo Bielsa.

Le Losc, qui compte toutefois un match en moins, celui interrompu à Amiens en raison de la chute d'une barrière, en est très loin et a fini sa rencontre en souffrance, réduit à dix après l'expulsion d'Hamza Mendyl.

Pour Rennes, toujours 15e, ce premier succès à domicile est un bol d'air, après un imbroglio autour du vrai-faux départ du président René Ruello et de l'entraîneur Christian Gourcuff, toujours en poste jusqu'ici.

C'est Benjamin Bourigeaud qui a offert cette courte mais précieuse victoire aux Bretons, dès la 6e minute, reprenant de près un centre fuyant de Faitout Maouassa.

. Metz et Hinschberger en danger

Outre Lille, les grands perdants de la soirée sont Metz et son entraîneur Philippe Hinschberger. Un ultimatum pesait sur son avenir à la tête de l'équipe lorraine en cas de défaite contre Dijon. Les Messins ont sombré (2-1) et sont toujours lanterne rouge avec trois points.

Interrogé sur BeIN Sports après la rencontre, Hinschberger n'a pas évoqué son départ. "Demain sera un autre jour. Des entraîneurs en difficulté, il y en a plein. On a perdu neuf matches sur dix, c'est dangereux pour le club", a-t-il déclaré. Un rendez-vous est prévu dimanche avec son président.

A l'autre bout du classement, Nantes s'est hissé sur le podium grâce à sa victoire contre Guingamp 2-1. Les Nantais sont troisièmes, au moins provisoirement, en attendant la performance de Marseille contre le PSG. Les Canaris viennent d'enchaîner 8 matches sans défaite.

. Monaco retrouve la lumière

Depuis la claque reçue en Ligue des champions contre Porto (3-0), c 'est comme si un ressort s'était cassé chez les Monégasques, avec un nul contre Montpellier (1-1), une défaite à Lyon (3-2) et un autre échec en C1 contre le Besiktas (2-1).

Après ces quatre matches sans victoire, il était grand temps de se rassurer. Mission accomplie contre la modeste équipe de Caen. Les hommes de Leonardo Jardim se sont logiquement imposés 2-0. Subtilement lancé par Thomas Lemar, Keita Baldé a inscrit son premier but avec Monaco (21e), avant que Radamel Falcao n'alourdisse la marque sur penalty (59e), sa 13e réalisation de la saison.

Le club de la Principauté revient provisoirement à trois points du Paris SG. Dans les autres rencontres, Amiens, dont la rencontre était délocalisée au Havre en raison des incidents de fin septembre au Stade de la Licorne, s'est offert un joli succès contre Bordeaux (1-0), et Toulouse est allé gagner à Angers sur le même score.

Résultats de la 10e journée de la Ligue 1 de football:

vendredi

Saint-Etienne - Montpellier 0 - 1

samedi

Monaco - Caen 2 - 0

Rennes - Lille 1 - 0

Nantes - Guingamp 2 - 1

Amiens - Bordeaux 1 - 0

Angers - Toulouse 0 - 1

Metz - Dijon 1 - 2

dimanche

(15h00) Nice - Strasbourg

(17h00) Troyes - Lyon

(21h00) Marseille - Paris SG

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.