Ligue des champions: Lyon rugit enfin et renverse Manchester City

Publié le à Manchester (Royaume-Uni) (AFP)

Incroyable Lyon! Profitant d'un trou d'air de Manchester City, Lyon s'est imposé chez les champions d'Angleterre (2-1) grâce à une attitude exemplaire et un grand Nabil Fekir, mercredi lors de la première journée de la Ligue des champions.

La semaine avait été qualifiée de déterminante: les Lyonnais avaient deux rendez-vous majeurs pour sauver leur début de saison. Ils ont au moins rempli (et comment!) la première partie de leur mission grâce à des buts de Cornet et Fekir en première période et une grande solidarité en seconde.

Présent à Manchester, le président Jean-Michel Aulas avait fixé un objectif précis. Une victoire n'était pas exigée contre l'ogre mais, avant le choc contre l'OM dimanche en Ligue 1, il fallait sortir une bonne performance. Et, surtout, y mettre l'envie qu'il n'a pas vu chez ses "Gones" ces dernières semaines.

Encore accroché samedi à Caen (2-2), l'OL a seulement pris sept points pris sur quinze possibles en championnat. "Il n'y a pas de crise à l'intérieur de l'OL", avait-il rassuré avant la rencontre. Il avait en revanche insisté, comme Bruno Genesio, sur le comportement: "L'attitude sera déterminante ici. (...) Si on y associe un résultat, ce sera magnifique."

Et ça l'a été! Face à un City lent et peu inspiré, les Lyonnais ont joué crânement leur chance, plantant les piques quand les occasions se présentaient et surtout tenant bon quand la machine mancunienne s'emballait.

- Fekir passeur et buteur -

Question sérieux, ils ont aussi été parfaits, avec un pressing très haut impeccable, et une défense Marcelo-Denayer au top face à Jesus et Sterling.

Après quelques minutes de flottement, les champions d'Angleterre semblaient trouver enfin la bonne carburation. La tête de la Laporte touchait le poteau (17), puis Lopes était obligé d'intervenir sur Sterling (20).

C'est alors que la rencontre a basculé. Cornet, parti à la limite, se voyait refuser un but pour un hors-jeu justifié. Mais Lyon ne désarmait pas, démontrant cette attitude tant réclamée par Aulas.

Sur un ballon récupéré haut, Fekir centrait fort devant le but, Delph se trouait au deuxième poteau et Cornet ouvrait le score en croisant sa reprise (26).

Après avoir laissé passer un deuxième orage, marqué notamment par un but refusé pour un hors jeu de Sterling (32), l'OL faisait rugir ses bruyants supporters.

Fekir récupérait un ballon dans les pieds de Fernandinho, s'appuyait sur Depay, puis déclenchait une frappe à ras de terre précise pour doubler la mise (43).

-City à l'assaut-

Pour Manchester City, c'était la douche froide. Sans imagination, trop facile, le club de Pep Guardiola n'a rien offert ou presque. Et pourtant, Mikel Arteta, présent sur le banc en raison de la suspension du technicien catalan, avait rappelé l'importance du rendez-vous.

Pour grandir, les "Citizens" doivent conquérir l'Europe, après avoir échoué en huitièmes puis en quarts ces deux dernières saisons.

Mardi, Arteta avait loué la "faim incroyable" de ce groupe composé des "meilleurs joueurs du monde": cela ne s'est pas vraiment vu lors de la seconde période.

Menés de deux buts, ils ont certes poussés mais en ordre désordonné. Vulnérable en contre-attaque, ils se sont même faits très peur, sauvés seulement par le poteau sur une accélération magistrale de Depay (60).

Les entrées successives de Sané, Agüero et Mahrez ont tout de même fini par réveiller les "Citizens". Après un slalom, l'Allemand servait Bernardo Silva, qui décroisait parfaitement sa reprise pour réduire l'écart (67).

Mais Lopes en profitait pour sortir un grand match, en s'interposant sur les frappes vicieuses de Fernandinho et Agüero.

Malgré la débauche de moyens, City restait muet (21 tirs). A bout de force, les Lyonnais ont tenu. Une question d'attitude.

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous affichez clairement votre désaccord à vos supérieurs. Vous voulez vous désolidariser d’un projet.

Taureau

Votre vie amicale est loin d’être un long fleuve tranquille. Vous apprenez que vous avez été dénigré par un proche.

Gémeaux

Vous suivez votre intuition et prenez un certain nombre d’initiatives afin de sortir d’une situation de crise.

Cancer

Vous avez un peu de mal à modérer vos élans et, surtout, à prendre le temps de la réflexion.

Lion

C’est une journée de bilan, de calculs, de stratégies élaborées avec bon sens et lucidité. Vous prenez une bonne décision.

Vierge

Vous avez besoin de couper avec vos habitudes, votre environnement afin de retrouver un regard neuf, différent.

Balance

Vous gagnez en confiance, en assurance, notamment dans le cadre de votre travail, où vous excellez.

Scorpion

Vous n’avez pas ménagé vos efforts ces derniers jours. Vous avez répondu à pas mal de demandes venant de votre entourage.

Sagittaire

L’amour vous ouvre des horizons insoupçonnés. Vous vous laissez aller dans votre histoire.

Capricorne

C’est le moment de faire les bons choix professionnels. Ne laissez pas passer une opportunité d’évoluer.

Verseau

Après des déboires amoureux, vous décidez de repartir à zéro. Avec ou sans votre partenaire selon votre situation.

Poissons

Vous avez des idées à revendre. Rien ne vous empêche de prendre votre envol professionnel.

Facebook