Sept blessés graves, dont cinq enfants, dans un incendie à Aubervilliers

Publié le à Aubervilliers (AFP)

Un incendie dans un immeuble d'habitation a fait sept blessés graves, dont cinq enfants, dimanche à Aubervilliers, moins d'un mois après un sinistre qui avait coûté la vie à une mère et à ses trois enfants dans la même ville de Seine-Saint-Denis.

Parmi ces sept blessés figure une femme particulièrement touchée et dont le pronostic vital était engagé dimanche soir, a-t-on appris auprès de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP). Elle a fait une crise cardiaque mais a pu être ranimée a-t-on appris auprès de la préfecture. Quatre des enfants ont été hospitalisés à Garches (Hauts-de-Seine), le cinquième à Necker, à Paris.

Seize personnes ont été plus légèrement touchées notamment par les émanations de fumées, dont dix policiers et un pompier venus sur place pour tenter d'évacuer les habitants, selon un bilan actualisé.

Le feu s'est déclaré vers 19H00 pour des raisons encore inconnues sous les combles d'un immeuble modeste de deux étages abritant une épicerie au rez-de-chaussée. Il a nécessité l'intervention d'une centaine de pompiers dans cette commune limitrophe de Paris, a précisé sur place le capitaine Florian Lointier, de la BSPP.

Les pompiers, aidés par une quarantaine de camions, sont parvenus à maîtriser les flammes à 19H30 et à éviter que le feu ne se propage aux immeubles contigus et à la toiture, ont-ils précisé. Le sinistre a été totalement circonscrit aux alentours de 21 heures.

Selon une source policière, des occupants du logement sont passés par les fenêtres pour échapper aux flammes et aux fumées et certains se sont réfugiés sur le toit.

Des membres de la police scientifique étaient dimanche soir à pied d'oeuvre sur les lieux pour effectuer de premiers relevés afin d'obtenir des éléments sur les causes du sinistre.

- "Mobilisation exemplaire" -

Vers 22H30, l'important dispositif policier qui avait été mis en place autour des lieux du drame a été levé, sous le regard de quelques badauds, a constaté une journaliste de l'AFP. Sur sa façade, le petit immeuble aux allures de maisonnette, situé à un croisement dans un quartier résidentiel, ne portait que peu de stigmates du sinistre.

Dans un tweet, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a salué la "mobilisation exemplaire" des pompiers et des policiers et a adressé ses "premières pensées" aux blessés.

Ce grave incendie est le deuxième à frapper la ville d'Aubervilliers en moins d'un mois.

Le 30 juillet, un incendie survenu au 17e étage d'un immeuble HLM de la commune avait provoqué la mort d'une mère de 33 ans enceinte et de ses trois enfants âgés de 18 mois à 6 ans. Neuf personnes avaient été blessées.

Le gouvernement avait alors rendu hommage aux jeunes du quartier qui avaient permis de sauver des vies en grimpant dans les étages pour secourir les habitants.

"Aubervilliers de nouveau touchée par un grave incendie", s'est désolée la maire (PCF) de la ville, Meriem Derkaoui sur Twitter, évoquant "une habitation privée dont les conditions d'occupation restent à éclaircir".

"Mes pensées vont aux victimes et à leur famille. Les services municipaux sont actuellement à pied d??uvre pour accompagner les sinistré-e-s", a-t-elle ajouté.

Dans l'enquête sur le premier drame, un enfant de 10 ans, soupçonné d'avoir provoqué le sinistre en jouant avec un briquet et un torchon dans l'immeuble, a été mis en examen à Bobigny.

Poursuivi pour incendie volontaire ayant entraîné la mort, il n'est toutefois pas pénalement responsable en raison de son jeune âge et a été contraint à une mesure d'éloignement de la commune.

jt-myl-sb-kap/paj/sma

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Les tensions avec votre partenaire sont palpables. Sans vous en rendre compte, vous mettez tout votre entourage mal à l’aise.

Taureau

Votre partenaire a besoin de tendresse, de sérénité, mais aussi de fantaisie et d’imprévu.

Gémeaux

Vous engagez une discussion avec vos enfants. Elle permettra de régler un problème sous-jacent, mais non exprimé encore.

Cancer

Vous avez l’art de provoquer l’attachement de l’être aimé. Vous multipliez les petites attentions.

Lion

Pas question de vous ménager lorsqu’il s’agit de faire aboutir un projet personnel ou professionnel.

Vierge

Vous êtes victime de blocages et de retards imprévus, qui vous demandent un surcroît de travail.

Balance

Vous voyez plus clair en vous-même si vous devez prendre une importante décision concernant votre vie conjugale.

Scorpion

La distraction vous perd aujourd’hui. Vous égarez un objet auquel vous tenez, vous oubliez de faire quelque chose d’essentiel.

Sagittaire

N’attendez pas pour régler certains problèmes financiers. Au contraire, cherchez une solution aussi rapidement que possible.

Capricorne

Vos propositions ne font pas l’unanimité. Vous devez insister, vous battre pour les faire respecter.

Verseau

Côté cœur, l’harmonie conjugale est au beau fixe. Vous nourrissez votre complicité.

Poissons

Les propositions professionnelles ne manquent pas. L’une d’entre elles fait l’objet d’une réflexion.

Facebook