Tennis: Novak Djokovic sur la bonne voie à Monte-Carlo

Publié le à Monte-Carlo (Principauté de Monaco) (AFP)

Toujours en quête de son meilleur niveau, l'ancien N.1 mondial Novak Djokovic s'est promené lors de ses débuts sur terre battue à Monte-Carlo, signant lundi une victoire encourageante après avoir touché le fond au Etats-Unis.

Battre son compatriote, le Serbe Dusan Lajovic, 93e mondial, en moins d'une heure (6-0, 6-1), n'a rien d'un exploit pour un joueur du statut de Djokovic, l'un des meilleurs de tous les temps.

On parle là du quatrième le plus titré de l'histoire en Grand Chelem --12 trophées à égalité avec l'Australien Roy Emerson-- derrière l'Américain Pete Sampras (14) et ses deux grands rivaux Rafael Nadal (16) et Roger Federer (20), de retour au sommet depuis l'an passé. Et d'un champion qui a empilé les quatre "Majeurs" à la suite sur deux années (2015-16), ce que ni l'Espagnol ni le Suisse n'ont réussi.

Mais depuis son triomphe à Roland-Garros, après trois échecs en finale (2012, 2014, 2015), rien ne va plus. Le Belgradois, 30 ans, a accumulé les déboires, entre contre-performances, moral en berne et surtout une vilaine blessure au coude droit qui l'a contraint à zapper la seconde moitié de la saison 2017 et à subir une opération en février.

Comme il l'a souligné en conférence de presse, le Serbe ne jouait sur le court Rainier III "que (son) septième match depuis juillet" (NDLR: 4 V/3D en 2018).

Il "manque encore de compétition" mais c'est déjà mieux qu'à Indian Wells et Miami où il avait chuté d'entrée contre le 109e mondial, le Japonais Taro Daniel, puis face au Français Benoît Paire (alors 47e), pourtant gêné par un dos douloureux.

- La "der" de Benneteau -

Après ce fiasco, "Djoko" a voulu renouer avec les bonnes vieilles recettes qui lui avaient permis de se hisser au sommet. Il a ainsi rompu sa collaboration avec Andre Agassi et Radek Stepanek pour rappeler, juste avant Monte-Carlo, le coach slovaque Marian Vajda, présent à ses côtés de 2006 jusqu'à avril 2017... à Monte-Carlo.

"C'est un nouveau départ pour tous les deux", a souligné l'actuel 13e mondial. "Il me connait mieux que n'importe quel coach avec qui j'ai travaillé. Il est aussi mon ami. Je peux partager plein de choses avec lui, sur le plan personnel aussi bien que professionnel", a expliqué le Serbe qui devra élever le niveau au prochain tour.

Ce sera face au Croate Borna Coric, demi-finaliste à Indian Wells et quart-de-finaliste à Miami, qui a écarté sans ménagement Julien Benneteau (6-2, 6-3), dont c'est la dernière saison.

"Même quand j'étais au sommet de ma forme, je ne jouais jamais bien mes premiers matches sur terre battue, ce n'est pas inquiétant", a relativisé le Bressan, 36 ans, dont l'objectif est "d'arriver à Roland-Garros (27 mai-10 juin) dans la meilleure forme possible".

En attendant l'entrée en lice du N.1 français Lucas Pouille mardi, un membre de l'équipe de France, Pierre-Hugues Herbert, issu des qualifications, s'est qualifié pour le deuxième tour. L'Alsacien s'est appuyé sur un service efficace (8 aces) pour écarter le vétéran italien Paolo Lorenzi (36 ans et 63e) en deux manches 7-6 (9/7), 6-4.

Malgré des douleurs au poignet droit, qui l'avaient contraint de ranger sa raquette pendant cinq mois, le Japonais Kei Nishikori a renversé le Tchèque Tomas Berdych (18e), finaliste en 2015, 4-6, 6-2, 6-1, signant ainsi son premier succès devant un top 20 depuis... janvier 2017.

Le Canadien Milos Raonic a, lui, perdu une manche face au 365e mondial, le Monégasque Lucas Catarina, avant d'inverser la tendance 3-6, 6-2, 6-3.

C'est déjà terminé en revanche pour son compatriote, le jeune Denis Shapovalov (19 ans), vaincu par un espoir du même âge que lui, le Grec Stefanos Tsitsipas (6-3, 6-4).

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

C’est le moment ou jamais de signer un contrat ou de prendre un engagement dans votre cadre professionnel.

Taureau

Vous risquez de manquer de tact à l’égard de votre partenaire. Ce dernier vous le dit sans détour.

Gémeaux

Vos relations professionnelles ne sont pas facilitées. Vous n’êtes pas décidé à faire la moindre concession.

Cancer

Votre relation sentimentale est au beau fixe. Si vous êtes seul, vous vous créez facilement des occasions de faire des rencontres.

Lion

Vous êtes émotionnellement plus sensible ou fragile. Vous ne cherchez plus à dissimuler vos sentiments.

Vierge

Vous savez argumenter lorsqu’il s’agit de défendre vos intérêts ou une cause qui vous tient à cœur.

Balance

Vous baissez votre garde et êtes prêt à faire des concessions pour plaire aux autres. Mais pour combien de temps ?

Scorpion

Vous mettez les bouchées doubles au travail. C’est le moment de prendre la place qui vous revient.

Sagittaire

Vous risquez de commettre une erreur de jugement ou d’interprétation. Vous repartez avec une idée fausse en tête.

Capricorne

Une relation devient rapidement très explosive. Vous dictez votre loi. Vous ne faites aucune concession.

Verseau

Quelques problèmes domestiques surgissent sans crier gare. Vous n’avez rien vu venir.

Poissons

Attendez un peu avant de prendre une décision sur laquelle il vous sera impossible de revenir plus tard.

Facebook