Tunisie/corruption: témoignage inédit d'un membre du clan Ben Ali

Publié le à Tunis (AFP)

Le plus connu des membres du clan Trabelsi, qui avait mis l'économie tunisienne sous coupe réglée pendant la dictature de Ben Ali, a livré vendredi soir un témoignage inédit sur la corruption à l'époque, en présentant ses excuses au peuple tunisien.

Le récit de Imed Trabelsi, neveu de l'épouse du président déchu Zine El Abidine Ben Ali, a été enregistré dans la prison où il se trouve depuis la révolution de 2011. Il a été diffusé par la télévision nationale lors d'une audition organisée par l'Instance Vérité et Dignité (IVD), chargée de recenser les violations des droits de l'Homme de ces dernières décennies.

Chemise blanche et cheveux gris, visiblement aminci, Imed Trabelsi, 42 ans, a raconté pendant une heure et demie comment il est devenu l'un des barons du pays sous Ben Ali, décrivant un système bien huilé grâce à la complicité de douaniers, de hauts fonctionnaires et de ministres.

"Nous avions pratiquement le monopole sur le commerce de la banane", a ainsi dit celui qui était aussi présent dans l'immobilier et l'alcool. Si un autre homme d'affaires essayait de lui faire de la concurrence, "nous bloquions" son chargement.

"Les douaniers qui travaillaient avec nous se consacraient à notre bateau (...), ils bloquaient les intérêts de beaucoup de gens et on ne sortait que notre marchandise, avant tout le monde", a-t-il ajouté, disant avoir donné des pots-de-vin allant jusqu'à 30.000 dinars (plus de 11.000 euros).

Concernant les hauts fonctionnaires, Imed Trabelsi a assuré que certains avaient fait du zèle pour se faire bien voir par des proches de Ben Ali, comme son gendre Sakher el-Materi. "Les responsables qui veulent se défausser complètement de leurs responsabilités, ce n?est pas vrai", a-t-il lâché.

Quant à la situation aujourd'hui, "il y a eu une révolution mais rien n?a changé à ma connaissance", a affirmé M. Trabelsi. "J?ai mes échos et le même système (de corruption) est encore opérationnel".

Pour conclure, il a dit "s'excuser du fond du coeur" et vouloir "tourner la page".

"Sept ans ont passé, j?aimerais que ça se termine. Ma fille avait dix mois quand je l'ai laissée, elle a huit ans aujourd'hui (...). Je veux ma liberté", a-t-il dit.

Après la révolution de 2011, Ben Ali et son épouse Leïla Trabelsi ont fui la Tunisie pour s'exiler en Arabie saoudite. Ils ont été condamnés par contumace à de lourdes peines de prison. Imed Trabelsi a lui aussi écopé de multiples peines, notamment pour fraude.

En plus des violations des droits de l'Homme comme la torture et le viol, l'IVD est habilitée à se pencher sur les crimes de corruption financière. M. Trabelsi a déposé une demande auprès de sa commission d'arbitrage, dans laquelle il reconnaît ses torts et se dit prêt à restituer les sommes illégalement perçues.

Si son dossier est réglé, les condamnations à son encontre seront annulées au titre de la "réconciliation nationale". Mais, a indiqué Imed Trabelsi, le chargé du contentieux de l'Etat, qui doit obligatoirement faire partie de l'accord, n'a cessé de reporter l'affaire ces derniers mois.

Cette audition intervient au moment où le Parlement tunisien a repris l'examen d'un projet de loi défendu par le président Béji Caïd Essebsi, qui prévoit l'amnistie de faits de corruption en échange d'un dédommagement.

Ce projet est très décrié par la société civile, d'après qui il "blanchit les corrompus", et l'IVD répète qu'il rogne ses prérogatives.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Facebook

Galerie photos du jour

Tweets des journalistes DH

Notre sélection d'annonces

NewsLetter

4,83€ Edition Web

Aller sur 4,83€ Edition Web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

C’est avec une réelle détermination que vous vous mettez au travail. Vous avez un défi à relever.

Taureau

Les petits accros sentimentaux assombrissent encore votre ciel astral. Il est temps de faire quelques concessions.

Gémeaux

Vous suivez votre voie, sans vous occuper des médisances de certains. Vous parvenez à vous protéger.

Cancer

Votre relation amoureuse est empreinte d’imprévus heureux et fondée sur des sentiments profonds.

Lion

Au travail, accordez-vous un peu de temps. Les tensions vont très rapidement s’estomper.

Vierge

En amour, vous êtes tout feu tout flamme et cela peut s’avérer dangereux si vous décidez de sortir des sentiers battus.

Balance

Vos efforts sont récompensés. Principalement au travail où vous êtes sur le point d’obtenir une promotion.

Scorpion

Vous passez une bonne journée. Vous êtes très bien entouré par des personnes qui vous soutiennent.

Sagittaire

Vous ne savez pas très bien ce que vous voulez côté cœur. C’est sans doute le moment de faire le point.

Capricorne

Des changements s’annoncent dans votre travail. Profitez-en pour faire une proposition.

Verseau

Vous vous opposez aux personnes qui vous tiennent tête et qui vous empêchent d’atteindre votre objectif.

Poissons

Vous prêtez une plus grande attention à votre partenaire. Vous savez déceler ses angoisses et le rassurer.