UBS France renvoyée au tribunal pour harcèlement sur deux lanceurs d'alerte

Publié le à Paris (AFP)

La banque UBS France a été renvoyée devant le tribunal correctionnel pour harcèlement moral de deux lanceurs d'alerte à l'origine des révélations sur la fraude fiscale massive dont elle est accusée, a appris mercredi l'AFP de sources proches du dossier.

Ces deux anciens cadres, Nicolas Forissier et Stéphanie Gibaud, avaient contribué à dénoncer les pratiques de la banque qui valent à la maison-mère UBS AG d'être poursuivie pour "démarchage bancaire illégal" et "blanchiment aggravé de fraude fiscale". Elle est accusée d'avoir envoyé illégalement en France des commerciaux suisses afin d'inciter des résidents français à frauder le fisc.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.