USA: John McCain absent, incertitude sur la réforme du système de santé

Publié le à Washington (AFP)

L'absence de John McCain du Sénat américain, pour cause de convalescence après une intervention chirurgicale, a accentué l'incertitude autour de la réforme républicaine du système de santé, à qui les voix pourraient manquer.

"Nous espérons que John McCain se remette très bientôt, car il nous manque, avec sa personnalité bourrue. En plus, on a besoin de sa voix", a déclaré le président Donald Trump.

Il en est ainsi du Sénat américain, très exclusive chambre haute du Congrès avec seulement 100 sièges, deux pour chacun des 50 Etats fédérés. Les majorités y sont souvent minces et la différence entre l'adoption et le rejet d'un texte peut ne dépendre que d'un seul membre.

Chaque élu doit voter en personne, les procurations n'étant pas permises.

John McCain, ancien candidat à la Maison Blanche âgé de 80 ans, est l'un des 52 sénateurs de la majorité républicaine. Le groupe démocrate compte 48 membres. Au dernier comptage, deux républicains étaient opposés au texte sur la santé, ce qui nécessite le soutien des 50 autres, le vice-président pouvant apporter la 51e voix en cas d'égalité 50-50.

Le sénateur McCain, qui était présent au Congrès la semaine dernière apparemment dans sa forme habituelle, a subi une craniectomie (détachement d'un volet du crâne, au niveau d'un sourcil) vendredi à Phoenix, dans son Etat de l'Arizona, afin de retirer un caillot sanguin de cinq centimètres au-dessus de son oeil gauche. Une intervention qui requiert une convalescence à son domicile au moins toute cette semaine, a annoncé son bureau.

John McCain a eu des mélanomes (cancer de la peau) dans les années 1990 et 2000, notamment un plus dangereux à la tempe gauche en 2000. Ces antécédents peuvent ou non être liés au caillot, ce que des analyses en cours doivent déterminer.

"John ne se sentait pas bien récemment", a dit son ami le sénateur Lindsey Graham sur CNN. "Je suis content qu'ils aient trouvé ce qui semble en être la cause".

- Modérés indécis -

Pour le médecin Norberto Andaluz, neurochirurgien à la clinique Mayfield à Cincinnati qui a réalisé de nombreuses interventions de ce type, le temps de convalescence dépendra de l'impact de la procédure sur le cerveau du sénateur.

"Je ne serais pas surpris qu'ils souhaitent le garder au repos pendant deux semaines", dit le médecin à l'AFP.

Ce qui reporterait à la première semaine d'août l'examen du plan républicain d'abrogation partielle d'"Obamacare", la loi démocrate sur la couverture maladie de 2010.

Or la majorité avait prévu d'ouvrir ce mardi les débats afin de concrétiser enfin leur promesse de débarrasser l'Amérique d'Obamacare, avec un vote final initialement prévu aux alentours de vendredi.

Ce devait être l'une des premières grandes lois du début du mandat de Donald Trump, mais les accidents de parcours se sont multipliés. Après un retard au démarrage, il y eut une fronde à la Chambre des représentants, puis une autre au Sénat en juin. Aucun stratège n'imaginait que l'affaire traînerait jusqu'à l'été.

La réforme, controversée, prévoit de réduire les aides publiques au système de santé, de supprimer des réglementations et des impôts créés par Obamacare, et de donner plus de souplesse aux assureurs privés dans ce qu'ils doivent et ne doivent pas couvrir.

Les démocrates sont unanimement opposés, et les républicains divisés.

D'un côté, des ultra-conservateurs regrettent qu'elle n'aille pas assez loin dans le démantèlement de la loi de 2010. Le chef de la majorité, Mitch McConnell, n'emploie d'ailleurs plus le terme d'"abrogation".

De l'autre, les républicains modérés s'inquiètent des coupes franches dans le budget de la santé.

Plusieurs d'entre eux, interrogés lundi soir au Capitole, refusaient toujours de s'engager à voter le texte.

"On discute, on essaie de trouver des améliorations", a confié le sénateur Rob Portman.

Pour les républicains, il en va de leur parole. Depuis 2010, ils ont fait campagne en permanence pour abroger Obamacare.

Mais entre temps, l'opinion américaine a changé sur la loi démocrate: selon un sondage du Washington Post, la moitié des Américains préfèrent Obamacare au projet républicain, qui n'a les faveurs que de 24% des personnes interrogées.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Facebook

Galerie photos du jour

Tweets des journalistes DH

Notre sélection d'annonces

NewsLetter

4,83€ Edition Web

Aller sur 4,83€ Edition Web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Votre capacité de concentration facilite votre travail. Votre esprit critique vous rend également service.

Taureau

Vous êtes ouvert aux autres sur le plan affectif. Votre charme fait la différence pendant quelques jours.

Gémeaux

Évitez de discuter de vos projets avec vos collègues. Ils pourraient s’attribuer vos idées.

Cancer

Vous êtes totalement fermé en amour. Vous ne parvenez pas à exprimer votre mal-être.

Lion

Les astres favorisent votre réussite professionnelle. Tout vous semble facile tout d’un coup. Vous saisissez votre chance.

Vierge

Votre vie amoureuse prend une place importante. Vous êtes plus disponible pour votre conjoint.

Balance

De nouvelles idées surgissent et vous permettent de gagner en crédibilité auprès de votre employeur.

Scorpion

Vous tenez compte des besoins de votre partenaire. Comme quoi, il n’est jamais trop tard pour changer.

Sagittaire

Votre autorité naturelle vous aide à vous faire respecter. Vous n’aurez pas besoin d’élever la voix pour qu’on vous obéisse.

Capricorne

Vous êtes un pilier dans votre entourage professionnel et vous parvenez à vous imposer sans difficulté.

Verseau

Vous êtes en parfaite harmonie avec l’être aimé. Vous partagerez des moments emplis de tendresse et de sensualité.

Poissons

Le succès professionnel vous attend ! Prenez les choses en main et tout ira pour le mieux dans très peu de temps.