USA: la menace russe pèse toujours sur les élections

Publié le à Washington (AFP)

Faux comptes sur les réseaux sociaux, campagnes de désinformation, piratage: la Russie va reprendre les recettes de 2016 pour tenter d'influencer les élections parlementaires américaines de novembre, a mis en garde le chef du renseignement Dan Coats.

Auditionné mardi par la Commission du renseignement du Sénat sur l'état des menaces mondiales pour le pays, il a également assuré que le programme nucléaire nord-coréen représentait "une menace existentielle" pour les Etats-Unis.

Les principaux services de renseignement --dont la CIA et la NSA-- et le FBI ont déjà dénoncé l'ingérence russe pour favoriser la candidature de Donald Trump à la présidentielle face à Hillary Clinton, via les réseaux sociaux et le piratage d'informations provenant du camp démocrate.

Le président Trump a rejeté toute collusion entre son équipe de campagne et la Russie, qualifiant les allégations de "fake news", alors que Moscou dément régulièrement les accusations américaines.

Mais plusieurs enquêtes parlementaires ont été ouvertes et un procureur spécial aux pouvoirs étendus a été nommé par le ministère de la Justice pour tenter de faire la lumière sur ces soupçons.

- Attiser les divisions -

"Au sein de la communauté (du renseignement), nous n'avons pas vu de preuve de changement significatif" de la part des Russes, a expliqué M. Coats, qui chapeaute les services de renseignement américains.

"Il ne devrait y avoir aucun doute sur le fait que la Russie estime que ses efforts ont porté leurs fruits et considère les élections de mi-mandat en 2018 comme une cible pour des opérations d'influences russes", a-t-il expliqué.

Le directeur de la CIA, Mike Pompeo, a abondé en affirmant devant les sénateurs: "Nous avons vu l'activité et les intentions russes d'avoir un effet sur le prochain cycle d'élections ici".

Il a souligné que l'Agence agissait contre les attaques russes mais ne pouvait pas rendre les détails publics.

La totalité de la Chambre des représentants (435 sièges) et un tiers du Sénat (33 sièges), actuellement contrôlés par les républicains, seront en jeu lors du scrutin de novembre.

"Nous nous attendons à ce que la Russie continue à utiliser la propagande, les réseaux sociaux, les hommes de paille, les porte-parole favorables et d'autres moyens pour monter une grande variété d'opérations destinées à attiser les divisions sociales et politiques aux Etats-Unis", a dit Dan Coats.

Les réseaux sociaux Twitter et Facebook ainsi que Google sont accusés depuis plusieurs mois d'avoir malgré eux servis de plateforme à la propagande russe.

Twitter a ainsi fermé près de 4.000 comptes douteux liés à une agence de propagande numérique basée en Russie. Selon Facebook, environ 150 millions d'utilisateurs de son réseau et d'Instagram ont vu des contenus créés par des opérateurs russes pour influencer la présidentielle.

Les six représentants des services gouvernementaux présents ont précisé que le président Trump n'avait pas donné d'ordre spécifique pour se prémunir d'une tentative de déstabilisation.

En janvier, le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a menacé la Russie de faire face à des "conséquences" si elle intervenait dans les élections de novembre, tout en admettant qu'il serait "très difficile de l'en empêcher".

- Une dette insoutenable -

Concernant la menace nord-coréenne, M. Coats a estimé que "l'heure de prendre une décision, sur comment répondre, se rapproche".

Les tensions se sont exacerbées entre les Etats-Unis et le régime de Pyongyang, sous le coup de multiples sanctions de l'ONU à cause des ses programmes nucléaire et balistique. L'an passé, le Nord a tiré des missiles capables d'atteindre le territoire continental des Etats-Unis et mené un sixième essai nucléaire, son plus puissant à ce jour.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un assimile "tout effort visant à lui faire renoncer à ses armes nucléaires à une menace existentielle à l'encontre de sa nation et particulièrement de son leadership", a ajouté Dan Coats, regrettant "la nature provocatrice et l'instabilité manifestées par Kim".

"Notre objectif est de parvenir à un règlement pacifique", a souligné le responsable américain, soulignant que Washington exerçait "un maximum de pression sur la Corée du Nord de différentes façons".

Le chef du renseignement américain a également regretté le blocage pendant plusieurs mois de l'adoption par le Congrès d'un budget annuel et le gonflement prévu du déficit après une vaste réforme fiscale décidée par M. Trump. A plus de 20.000 milliards de dollars, soit davantage que leur PIB, la dette des Etats-Unis est "insupportable et représente une menace terrible pour notre sécurité nationale et économique", a-t-il lancé.

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vos rapports affectifs sont tendus. Vous vous heurtez aux autres.

Taureau

Votre activité professionnelle tourne au ralenti. Vous n’êtes pas trop motivé.

Gémeaux

Contentez-vous de gérer sagement votre budget. Ce n’est pas le moment de vous lancer dans de nouvelles dépenses.

Cancer

Vous êtes sur le point de renouer une relation avec un parent avec qui vous étiez en froid.

Lion

Depuis votre signe, la rétrogradation de Mercure rend la communication plus difficile. Abstenez-vous de dire ce que vous pensez.

Vierge

La Lune et Vénus vous encouragent à faire une dépense sur un coup de cœur. À vous de voir si c’est raisonnable d’y céder.

Balance

Vous laissez vos émotions vous guider. Vous êtes également en attente d’un peu plus d’attention de la part de votre entourage.

Scorpion

Au travail, vous êtes très actif. Vous multipliez les projets ou les idées innovantes.

Sagittaire

Vous partagez du temps avec vos amis ou des connaissances qui peuvent rapidement beaucoup compter pour vous.

Capricorne

Vous êtes en attente d’un peu plus de reconnaissance ou d’une promotion dans le cadre de votre travail.

Verseau

Vous devez impérativement tenir vos comptes à l’œil. Ne renouvelez pas vos mauvaises expériences.

Poissons

Vous tendez à vous jeter un peu trop rapidement sur un projet sans en mesurer les risques.

Facebook