A New York, 5 médecins inculpés pour des milliers d'ordonnances d'opiacés bidon

Publié le à NEW YORK (USA)

Cinq médecins ont été inculpés jeudi à New York pour avoir rédigé des ordonnances bidon et prescrit indûment des millions de comprimés d'oxycodone, un puissant opiacé qui fait des ravages aux Etats-Unis.Dix personnes au total ont été mises en accusation dans six dossiers différents, qui ont pour point commun de concerner des professionnels de santé soupçonnés d'avoir délivré des ordonnances de complaisance. La palme revient à Dante Cubangbang, un médecin du Queens qui, avec la complicité de l'infirmier John Gargan, a prescrit pendant six ans, selon l'enquête, plus de six millions de comprimés d'oxycodone à des "individus dont ils savaient qu'ils n'en avaient pas besoin pour des raisons médicales légitimes", selon le communiqué publié jeudi par les services du procureur fédéral de Manhattan, Geoffrey Berman. Aucun autre professionnel de santé de New York n'a prescrit, sur la même durée, ne serait-ce que la moitié de ce volume, selon les enquêteurs. Les deux hommes facturaient chaque visite 300 dollars. Un autre médecin inculpé jeudi, le Dr Carl Anderson, avait acquis une telle réputation qu'une queue se formait régulièrement à l'extérieur de son cabinet du quartier de Staten Island, en pleine nuit, certains des patients "montrant des signes visibles d'addiction à la drogue", selon les services du procureur. Le fait que plusieurs de ces "patients" soient morts d'overdose n'a pas incité le Dr Anderson à modifier ses prescriptions, indique l'acte d'accusation. L'oxycodone est, au départ, un médicament opiacé antidouleur, dont la puissance équivaut au double de celle de la morphine et qui peut provoquer un effet de dépendance. Plus de 17.000 personnes sont mortes d'overdoses liées aux opiacés sur ordonnance en 2016, selon les données du Centre de prévention et de contrôle des maladies (CDC). Depuis plusieurs mois, la justice s'attaque de front au problème des médecins véreux et aux ordonnances de complaisance. Mi-mars, cinq médecins new-yorkais ayant tous pignon sur rue ont été inculpés pour avoir surprescrit durant des mois un spray de fentanyl, antalgique 50 à 100 fois plus puissant que la morphine, en échange de pots-de-vin du fabriquant. (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Sans doute devez-vous rompre avec une situation ou un mode de vie qui ne vous convient plus.

Taureau

Ce début de semaine est complexe. Vous avez la sensation d’être bloqué à tous les niveaux.

Gémeaux

C’est sans doute le bon moment pour accorder de nouveau toute votre confiance à votre partenaire.

Cancer

Peut-être avez-vous un problème d’ego ou une position professionnelle que vous ne parvenez pas à conserver ou atteindre.

Lion

Vous avez encore du pain sur la planche avant d’engranger vos premiers résultats. Patience…

Vierge

Si vous entrez dans une période de chance, vous tendez à devenir trop insouciant sur le plan financier.

Balance

Vous êtes partagé entre vos relations professionnelles, affectives et familiales. En privilégier une, c’est forcément affecter l’autre.

Scorpion

Vous gravissez les échelons de votre hiérarchie avec une facilité déconcertante.

Sagittaire

Si vous êtes toujours un cœur à prendre, il n’est pas impossible qu’une personne déclare ses sentiments d’ici ce soir.

Capricorne

Essayez de vous impliquer davantage dans votre travail. Commencez par vous montrer plus participatif au sein d’un groupe.

Verseau

Affirmez votre engagement. Soyez volontaire. Ne prenez pas le risque de passer à côté des changements bénéfiques qui s’annoncent.

Poissons

Votre partenaire est là pour vous raisonner, vous ouvrir les yeux ou vous faire changer d’attitude.

Facebook