Blocage politique autour du test de dépistage de la mucoviscidose chez les nouveaux-nés

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

La ministre de la Santé Maggie De Block aurait voulu annoncer cette semaine que des tests de dépistage de la mucoviscidose allaient pouvoir commencer mais un blocage est survenu lundi en conférence interministérielle de la Santé. Ni la Région wallonne, ni la Fédération Wallonie-Bruxelles ne sont prêtes à prévoir un tel programme ainsi que son financement, a-t-elle expliqué en séance plénière de la Chambre en réponse à Daniel Senesael (PS). Lundi a commencé la semaine consacrée à cette maladie génétique grave, la plus fréquente en Belgique, qui affecte les voies respiratoires et le système digestif. Depuis mars 2016, il existe un protocole entre les différentes entités du pays en matière de prévention, mais sa mise en oeuvre semble compliquée. La réunion de la Conférence interministérielle du 20 novembre n'a pas permis d'aboutir à un accord sur un dépistage néo-natal. Il est question d'un surcoût de 1,2 million d'euros pour l'ensemble du pays. La Flandre est prête à assumer sa part mais il n'en va pas de même du côté francophone. "Il ressort de la discussion (..) que la Flandre marquerait son accord. Le fédéral prend sa responsabilité dans ce dossier, conformément à ses compétences, mais ni la Communauté française ni la Région wallonne n'ont exprimé, par la voix de la ministre présente (Alda Greoli -cdH), qu'elles étaient prêtes à prévoir un programme de dépistage de la mucoviscidose, ainsi que le financement de celui-ci", a déclaré Mme De Block. La ministre espère trouver un accord avant la fin de l'année. Le PS l'a assurée de son soutien, lui qui siège aux côtés de Mme Greoli à la Fédération... mais dans l'opposition en Région wallonne. Jeudi soir, la cheffe de groupe cdH, Catherine Fonck n'a guère apprécié l'attitude des socialistes. Elle a déploré un "show" des socialistes et a appelé les ministres Flahaut et Demotte à agir. Une réplique qui a fait bondir le ministre du Budget de la Fédération, André Flahaut (PS). A le lire, aucune demande relative à la mucoviscidose n'a été formulée lors du dernier conclave budgétaire. (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous êtes un vrai bourreau des cœurs si vous êtes célibataire. Personne ne vous résiste.

Taureau

Efforcez-vous de gérer votre budget avec le maximum de rigueur avant d’avoir de sérieux problèmes.

Gémeaux

Mercure est à la base de votre vivacité d’esprit qui vous aide à travailler vite et bien. Mais attention, vous êtes aussi un peu trop nerveux.

Cancer

En famille, ne cherchez pas à minimiser le problème. Essayez au contraire d’en discuter calmement.

Lion

Un proche vous entraîne dans une entreprise hasardeuse. Avant de donner votre accord, étudiez la situation sous toutes les coutures.

Vierge

La bonne influence de la Lune et Jupiter conforte votre duo amoureux. Surtout si vous venez de vous rencontrer.

Balance

Résistez à l’envie de faire de nouvelles acquisitions matérielles. Vous risquez vraiment de mettre votre budget en danger.

Scorpion

Envie de prendre votre temps ? Vous devez accélérer le rythme pour ne pas être débordé.

Sagittaire

Vous imposerez votre volonté avec force mais, certains ne verront pas d’un bon œil cet accès d’autorité.

Capricorne

N’oubliez pas que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire ou qu’il y a des manières appropriées de les exprimer.

Verseau

Soyez prudent avant de vous engager. N’essayez pas d’en faire trop.

Poissons

Une petite chute de tonus vous affaiblira. Une cure de vitamines et de sommeil s’imposera.

Facebook