Boeing et SpaceX en retard pour leurs systèmes de transport d'astronautes de la Nasa

Publié le à WASHINGTON (USA)

Les deux sociétés ayant un contrat avec la Nasa pour transporter ses astronautes sur la Station spatiale internationale (ISS), Boeing et SpaceX, ne respecteront pas leur calendrier, qui prévoyait un premier voyage en 2019, selon un rapport d'audit gouvernemental.Par conséquent, la Nasa pourrait ne plus avoir de moyen d'envoyer d'astronautes dans l'espace à partir de novembre 2019, quand aura lieu le dernier voyage retour d'astronautes américains de l'ISS vers la Terre via un Soyouz russe. La Nasa a arrêté ses navettes spatiales en 2011 et se repose depuis sur les fusées russes pour emmener ses astronautes sur l'ISS. Elle a confié en 2014 à Boeing et SpaceX la charge de développer de nouveaux systèmes de lancement pour prendre le relais en 2019. Actuellement, il y a trois Américains, un Allemand et deux Russes à bord de l'ISS, où ils restent généralement cinq ou six mois. Mais l'office fédéral indépendant Government Accountability Office (GAO) a confirmé dans un rapport publié mercredi que les deux compagnies étaient en retard. Boeing, qui développe la capsule Starliner, ne devrait être certifié qu'en décembre 2019, au lieu de janvier. Pour SpaceX (capsule Dragon), en janvier 2020 au lieu de février 2019. Conséquence: la Nasa risque de ne plus avoir de solution de transport après l'expiration du contrat avec les Soyouz russes, en novembre 2019. Des solutions existent mais sont incertaines. Il semble improbable que la Nasa puisse acheter des sièges supplémentaires dans des Soyouz, car le processus de fabrication et de commande est généralement de trois ans, ce qui repousserait à 2021. L'une des options envisagées est de faire revenir le dernier Soyouz en janvier 2020 au lieu de novembre 2019. Une autre solution consisterait à faire voyager des astronautes lors des tests habités que les sociétés conduiront en théorie l'an prochain, ce qui présenterait un risque de sécurité plus important. Le GAO a en outre critiqué les méthodes adoptées par la Nasa pour évaluer le risque de perte d'équipage, à savoir le risque d'accident mortel pour les astronautes. (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

La journée vous réserve une belle surprise. Vous tombez amoureux d’une personne que vous rencontrez pour la première fois.

Taureau

Si vous faites un effort, il vous est possible de trouver un accord, un terrain d’entente en bonne intelligence.

Gémeaux

Si vous êtes passé par une période compliquée dans le cadre de votre couple, la réconciliation ne fait désormais plus aucun doute.

Cancer

Votre sens des responsabilités est en alerte. Financièrement, vos comptes ne sont plus en équilibre. Faites attention !

Lion

Vous mettrez en place une stratégie professionnelle rigoureuse afin de mener à bien vos projets.

Vierge

Vous réaliserez des prouesses qui étonnent tout votre entourage. Vous avez raison d’être optimiste.

Balance

Célibataire, le goût de l’aventure vous titille déjà. Vous ne vous prenez pas la tête. Vous laissez venir.

Scorpion

Vous êtes rapidement rappelé à l’ordre par l’un de vos proches à qui vous avez fait une promesse.

Sagittaire

En cas d’affaire litigieuse, demandez l’avis d’un expert. Vous éviterez une déconvenue plus tard.

Capricorne

Vous obtenez soit une amélioration, soit de nouvelles perspectives dans votre vie professionnelle.

Verseau

C’est en faisant preuve d’éloquence que vous pouvez convaincre. Cela tombe bien, c’est votre point fort.

Poissons

Essayez de pimenter votre relation sentimentale. Brisez la monotonie qui s’installe insidieusement.

Facebook