Chine: Xi appelle à combattre ce qui pourrait "saper" le pouvoir du PCC

Publié le à PÉKIN (CHN)

Le numéro un chinois Xi Jinping a appelé mercredi à combattre "les paroles et les actes" de nature à saper l'autorité du Parti communiste (PCC) au pouvoir, en ouverture du XIXe Congrès de l'organisation, promettant "une nouvelle ère" du "socialisme aux caractéristique chinoises". "Nous devons (...) nous opposer fermement à toute action qui porterait atteinte aux intérêts du peuple ou éloignerait le Parti et le peuple", a déclaré M. Xi, en ouvrant cette grand-messe quinquennale où il doit se voir octroyer un nouveau mandat de cinq ans à la tête de la deuxième puissance économique mondiale. "Si notre Parti parvient à unir et à mener le peuple (...) nous ferons face aux risques majeurs, surmonterons les obstacles", a-t-il ajouté, faisant l'éloge de la lutte du régime contre la pauvreté et contre la corruption. Le régime chinois a nettement accru sa répression de la société civile depuis l'arrivée au pouvoir de M. Xi en 2012, arrêtant avocats et dissidents et contrôlant toujours plus l'internet. Devant les quelque 2.330 délégués du Congrès réunis sous les dorures de l'imposant Palais du Peuple, place Tiananmen à Pékin, Xi Jinping a mis en avant les "évolutions profondes et complexes" affectant le pays. "Les perspectives (de développement) sont radieuses mais il y a de graves défis à relever", a-t-il martelé, tandis que les membres de l'assemblée tournaient de façon parfaitement synchrone les pages du discours écrit. "Les camarades de tout le Parti doivent (...) se montrer vigilants, être audacieux face au changement et aux innovations, se garder de toute rigidité", a-t-il plaidé, afin de "concrétiser la victoire du socialisme aux caractéristiques chinoises, dans une nouvelle ère". Chez les cadres du Parti, "toute ligne de pensée ou de conduite cantonnée à la satisfaction de ses plaisirs, à l'inaction, à la paresse et à l'évitement des difficultés est tout simplement inacceptable", a-t-il également insisté. En quoi consistera cette "nouvelle ère"? Après avoir "résolu le problème de nourrir et de vêtir plus d'un milliard de personnes", le régime doit désormais répondre "à leurs besoins d'une vie meilleure vie, non seulement sur le plan matériel et culturel", mais également en termes de "justice", "sécurité" et "d'environnement", a explicité le secrétaire général du PCC. Xi Jinping, considéré comme le plus puissant dirigeant chinois depuis des décennies, a par ailleurs vanté les effets de la vaste campagne anti-corruption dans les rangs du Parti, engagée peu après son arrivée au pouvoir et dans laquelle sont tombés 1,3 million de cadres. Cette campagne s'est "attaquée de façon inébranlable aux +tigres+ comme aux +mouches+", c'est-à-dire aussi bien les hauts responsables que les petits cadres, tout "en chassant les renards" c'est-à-dire les cadres corrompus réfugiés à l'étranger, a-t-il noté. (Belga)
© 2017 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.