Conflit en Syrie - Israël: Netanyahu opposé à une trêve dans le sud de la Syrie, dit un responsable israélien

Publié le à JÉRUSALEM (ZZZ)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a exprimé son opposition à une trêve initiée par les Etats-Unis et la Russie dans le sud de la Syrie, estimant qu'elle renforce la présence de l'Iran, bête noire de l'Etat hébreu, a indique lundi un responsable israélien.Un cessez-le-feu initié par les Etats-Unis, la Russie et la Jordanie est entré en vigueur le 9 juillet dans les provinces de Soueida, Deraa et Qouneitra. Il est globalement respecté. Ces trois provinces du sud syrien font partie des "zones de désescalade" d'un plan conclu entre la Russie et l'Iran, alliés du régime de Damas, et la Turquie, soutien des rebelles. Israël a frappé à plusieurs reprises des positions de l'armée syrienne --notamment dans la localité de Qouneitra, théâtre de combats entre le régime et les rebelles-- après des tirs sur le plateau du Golan occupé par l'Etat hébreu. Un responsable israélien parlant à l'AFP sous le couvert de l'anonymat a indiqué que M. Netanyahu était opposé à l'accord de cessez-le-feu "en raison de la présence iranienne" en Syrie. Selon le journal Haaretz, le Premier ministre israélien a exprimé l'opposition de son pays à cette trêve lors de son entretien dimanche à Paris avec le président Emmanuel Macron. Citant un haut responsable israélien, Haaretz a écrit qu'Israël pensait que l'objectif de l'Iran est de renforcer sa présence en Syrie, non seulement par l'envoi de conseillers militaires mais en planifiant l'établissement de bases aériennes et navales. Depuis 2011, date du début de la guerre en Syrie, l'armée israélienne a mené plusieurs frappes aériennes chez son voisin, la plupart visant selon elle des convois ou entrepôts d'armes destinées au mouvement chiite libanais Hezbollah, allié de Damas. Israël occupe depuis 1967 quelque 1.200 km2 du plateau du Golan, qu'il a annexés, une décision que n'a jamais reconnue la communauté internationale. Israël et l'Iran s'accusent mutuellement de représenter une menace pour la stabilité au Moyen-Orient. (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Un point de vue échangé avec un collègue de travail vous divise et vous voulez à tout prix avoir raison.

Taureau

Vous profitez d’une belle opportunité professionnelle. Vous ne vous faites pas prier pour prendre des responsabilités.

Gémeaux

Vous êtes dans une période favorable au développement de vos affaires, de vos activités.

Cancer

Vous déstabilisez votre entourage, principalement votre partenaire, par vos brusques changements d’humeur.

Lion

Vous rompez avec une tradition qui ne correspond plus du tout à vos exigences ou vos valeurs.

Vierge

Au travail, vous faites beaucoup d’efforts pour maintenir un bon rythme. Vous mettez un point d’honneur à respecter les délais.

Balance

Vous vous sentez trahi par une personne en qui vous aviez toute votre confiance il y a peu encore.

Scorpion

Sans doute avez-vous vu un peu grand. Des charges plus importantes ou des dépenses imprévues fragilisent votre budget.

Sagittaire

Vous restez assez loin de toutes considérations professionnelles ou financières. Vous avez besoin de repos et de calme.

Capricorne

Vous arrondissez les angles au travail. Vous faites preuve de souplesse pour revenir sur une décision.

Verseau

Ne laissez pas une personne s’attacher à vous si vous ne partagez pas le même amour. Soyez sincère.

Poissons

Vous ne pouvez pas tout maîtriser. Sachez reconnaître vos limites, vos lacunes, voire vos faiblesses.

Facebook