Crise au Venezuela - Le député arrêté reconnaît son implication dans l'"attentat"

Publié le à CARACAS (VENEZUELA)

Le député de l'opposition vénézuélienne Juan Requesens, récemment interpellé, a admis dans une vidéo tournée par les autorités sa participation à l'"attentat" qui aurait visé le président Nicolas Maduro, a annoncé vendredi le gouvernement."Il y a plusieurs semaines, j'ai été contacté par (l'ex-président du Parlement) Julio Borges qui m'a demandé de faire passer une personne du Venezuela vers la Colombie. Il s'agit de Juan Monasterios", un des auteurs présumés de l'attaque, a déclaré le jeune député de 29 ans. M. Monasterios est un militaire vénézuélien à la retraite qui, après son arrestation, a admis avoir participé à l'"attentat" avec des drones chargés d'explosifs dont le chef de l'Etat socialiste dit avoir été victime samedi dernier. Selon le procureur, 19 personnes au total sont "directement liées" à cet "attentat" qui, selon le gouvernement, a été organisé depuis une ferme à Chinacota, en Colombie, par des personnes qui ont reçu pour cela 50 millions de dollars. Juan Requesens, du parti Primero Justicia (la justice d'abord), fondé par Julio Borges, a été arrêté mardi soir par des membres de la police secrète vénézuélienne. Sa formation a indiqué que M. Requesens avait été déféré devant un tribunal et qu'il "n'avait pas eu de contact avec ses avocats". Tous deux se sont vus retirer leur immunité parlementaire par l'Assemblée constituante, institution toute puissante aux ordres du camp présidentiel et qui s'est emparé des prérogatives du Parlement, seul organe contrôlé par l'opposition. La vidéo a été présentée par le ministre de la Communication, Jorge Rodriguez, qui a annoncé par ailleurs avoir demandé à Interpol de délivrer une "notice rouge" contre le leader d'opposition Julio Borges, exilé en Colombie. La demande s'étend à d'autres personnes résidant en Colombie et aux Etats-Unis, a-t-il ajouté. Les "notices rouges" délivrées par l'agence de coopération policière internationale, dont le siège est à Lyon (France), sont des messages d'alerte par lesquels Interpol informe ses 190 États membres, à la demande de l'un d'entre eux, qu'un mandat d'arrêt a été émis à l'encontre d'un individu par une autorité judiciaire. Vendredi, les députés de l'opposition et des dizaines de personnes ont défilé jusqu'au siège de l'Organisation des Etats Américains (OEA) à Caracas, pour demander la libération de M. Requesens et que le mandat d'arrêt de M. Borges ne soit pas reconnu par la communauté internationale. Dès samedi, jour de l'"attentat", Nicolas Maduro a accusé l'opposition vénézuélienne et l'ex-président colombien Juan Manuel Santos d'être derrière cette attaque fomentée avec des fonds provenant des Etats-Unis. Bogota et Washington ont nié toute implication et l'opposition crie à la mise en scène. Julio Borges a dénoncé mercredi auprès de l'AFP à Bogota une "farce". "Il n'y a pas eu d'attentat. Cela a été inventé par le gouvernement. C'est un rideau de fumée créé pour menacer, réprimer". (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

C’est le moment ou jamais de signer un contrat ou de prendre un engagement dans votre cadre professionnel.

Taureau

Vous risquez de manquer de tact à l’égard de votre partenaire. Ce dernier vous le dit sans détour.

Gémeaux

Vos relations professionnelles ne sont pas facilitées. Vous n’êtes pas décidé à faire la moindre concession.

Cancer

Votre relation sentimentale est au beau fixe. Si vous êtes seul, vous vous créez facilement des occasions de faire des rencontres.

Lion

Vous êtes émotionnellement plus sensible ou fragile. Vous ne cherchez plus à dissimuler vos sentiments.

Vierge

Vous savez argumenter lorsqu’il s’agit de défendre vos intérêts ou une cause qui vous tient à cœur.

Balance

Vous baissez votre garde et êtes prêt à faire des concessions pour plaire aux autres. Mais pour combien de temps ?

Scorpion

Vous mettez les bouchées doubles au travail. C’est le moment de prendre la place qui vous revient.

Sagittaire

Vous risquez de commettre une erreur de jugement ou d’interprétation. Vous repartez avec une idée fausse en tête.

Capricorne

Une relation devient rapidement très explosive. Vous dictez votre loi. Vous ne faites aucune concession.

Verseau

Quelques problèmes domestiques surgissent sans crier gare. Vous n’avez rien vu venir.

Poissons

Attendez un peu avant de prendre une décision sur laquelle il vous sera impossible de revenir plus tard.

Facebook