Francken ne dit mot d'une régularisation des parents de Mawda

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le secrétaire d'État à l'Asile, Theo Francken, n'a dit mot jeudi à la Chambre d'une éventuelle régularisation définitive des parents de Mawda comme le réclament plusieurs partis d'opposition. A ce jour, les parents n'ont pas introduit de demande de séjour, a-t-il constaté.Quant aux ordres de quitter le territoire signifiés aux parents, ils ne seront pas mis en œuvre tout de suite. Tant que l'enquête durera, le gouvernement ne "mènera pas de politique de retour active" à leur égard, a-t-il précisé. Plusieurs partis d'opposition demandent au gouvernement d'entreprendre une démarche vis-à-vis de la famille de la fillette d'origine kurde atteinte mortellement par une balle tirée par un policier. "Allez-vous régulariser cette famille pour leur permettre de rester sur la terre où leur petite fille est enterrée? " a dit Julie Fernandez-Fernandez (PS) qui a exhorté le secrétaire d'État à utiliser son pouvoir discrétionnaire. "C'est le minimum que l'on puisse faire pour cette famille", estime de son côté Isabelle Poncelet (cdH). La réponse laconique du secrétaire d'État est loin d'avoir satisfait les deux députées: "Vous n'avez pas de conscience politique", a lancé Mme Fernandez-Fernandez. Les communications changeantes du ministère public suscitent également les interrogations des parlementaires. Le parquet de Mons avait d'abord indiqué que la fillette n'était pas morte des suites du coup de feu tiré par un policier qui poursuivait la camionnette où se trouvaient Mawda et sa famille, avant d'annoncer le contraire. "Le ministère public est conscient d'avoir diffusé trop rapidement la première information. Je tiens, en tant que ministre de la Justice, à présenter mes excuses", a déclaré Koen Geens (CD&V) en réponse à Marco Van Hees (PTB). "L'objectif n'a jamais été de cacher la moindre information", a-t-il ajouté sans convaincre le député pour qui "il y a une volonté de manipuler l'enquête". (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous râlez contre votre partenaire dans la mesure où ce dernier consacre trop de temps à son travail.

Taureau

L’être aimé à besoin de tendresse, de sérénité, mais aussi de fantaisie et d’imprévu.

Gémeaux

Vous jouez les jolis cœurs auprès de votre partenaire en répondant sans broncher à ses moindres désirs.

Cancer

Vous avez l’art de provoquer l’attachement de l’être aimé. Vous multipliez les petites attentions.

Lion

Pas question de vous ménager lorsqu’il s’agit de faire aboutir un projet personnel, familial ou de travail.

Vierge

Vous tendez à vous reposer un peu trop dans votre zone de confort. Vous ne prenez plus de risques.

Balance

Votre sens des responsabilités est parfaitement aiguisé. Financièrement, vos comptes ne sont plus en équilibre. Attention !

Scorpion

Vous êtes rapidement rappelé à l’ordre par l’un de vos proches à qui vous avez fait quelques promesses.

Sagittaire

Si vous pensez pouvoir profiter d’une journée tranquille, c’est sans compter sur une visite surprise, un imprévu.

Capricorne

Votre attention se tourne sur votre activité professionnelle. Vous êtes en attente d’une nouvelle.

Verseau

Ce n’est pas une journée très positive sur le plan sentimental. Du moins si vous ne faites aucun effort pour la rendre plus agréable.

Poissons

Côté cœur, l’harmonie conjugale est retrouvée, vous nourrissez votre complicité. Vous surprenez l’autre.

Facebook