Japon: commémoration de la fin de la guerre, offrande du 1er ministre Abe au Yasukuni

Publié le à TOKYO (JPN)

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a adressé mercredi une offrande au sanctuaire controversé Yasukuni de Tokyo, lieu où sont honorés les morts pour la patrie, en ce jour anniversaire de la capitulation du Japon en 1945.M. Abe, dont les positions nationalistes sont connues, s'est abstenu depuis son retour au pouvoir en décembre 2012 de se rendre au Yasukuni un 15 août, afin de ne pas provoquer l'ire des voisins asiatiques. Il s'est contenté mercredi de faire une offrande comme il en a pris l'habitude, selon un de ses proches au sein du Parti libéral-démocrate (PLD). M. Abe n'est allé au Yasukuni qu'une fois en cinq ans et demi, en décembre 2013, pour l'anniversaire de son retour au pouvoir, mais il avait alors irrité non seulement les dirigeants de Pékin et Séoul, mais aussi le gouvernement américain qui avait exprimé sa "déception". Le sanctuaire privé Yasukuni honore la mémoire des quelque 2,5 millions de soldats et personnes travaillant pour l'armée, morts pour l'Empire japonais des débuts de l'ère Meiji (1868) jusqu'à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Cependant, depuis 1978, sont aussi inscrits sur ses registres les noms de Japonais condamnés comme criminels de guerre par les Alliés après la reddition à laquelle a été contraint le Japon à la suite des bombardements atomiques américains de Hiroshima (6 août) et Nagasaki (9 août), qui ont fait plus de 210.000 morts. Quelque 3,1 millions de Japonais, parmi lesquels 800.000 civils, ont péri au cours de la guerre du Pacifique, dont les pays voisins du Japon tiennent pour responsable l'armée impériale nippone. Une commémoration officielle de la fin du conflit est prévue plus tard dans la journée à Tokyo, en présence de l'empereur Akihito du Japon et de M. Abe. Le souverain assistera à cette cérémonie du souvenir pour la dernière fois en tant qu'empereur, puisqu'il doit abdiquer fin avril prochain en vertu d'une loi d'exception qui permettra à son fils aîné Naruhito d'accéder au trône du Chrysanthème avant le décès de son père. (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

En couple, ce n’est pas un désaccord ou une dispute qui va remettre en question votre complicité.

Taureau

Vous êtes prêt à commencer une formation pour vous permettre d’évoluer dans votre profession.

Gémeaux

Vous lancez une idée qui vous ouvre des portes professionnelles. Une opportunité est à saisir.

Cancer

Vous vous sentez plus libre. Vous prenez de grandes décisions. Mais vous n’avez pas assez de recul pour le moment.

Lion

Une rencontre inopinée peut précipiter un choix affectif si vous n’êtes pas un cœur à prendre.

Vierge

Si les choses bougent dans le cadre de votre activité, évitez de prendre une décision irréversible.

Balance

Votre couple se consolide. Vous vous retrouvez après une période d’éloignement.

Scorpion

Vous ne prêtez pas beaucoup d’attention aux médisances ou autres bruits de couloir.

Sagittaire

Au travail, vous allez devoir faire une concession, vous soumettre, du moins provisoirement, à un règlement que vous contestez vigoureusement.

Capricorne

Ce début de semaine vous oblige à vous couper en quatre afin de répondre à toutes les sollicitations.

Verseau

Vous avez besoin de reconnaissance, notamment de la part de votre partenaire, que vous trouvez plus distant.

Poissons

Votre vie professionnelle passe au second plan. Vous revoyez en effet vos priorités.

Facebook