L'ONG Save the children envisage à son tour de suspendre ses opérations en Méditerranée

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

"C'est avec un profond regret que nous avons été contraints de suspendre temporairement nos opérations de recherche et de sauvetage en Méditerranée", écrit dans un communiqué publié sur son site dimanche l'ONG internationale Save the children. Elle explique avoir pris sa décision en raison de la création par la Libye d'une zone le long de ses côtes interdite sauf autorisation aux navires étrangers. L'association emboîte ainsi le pas à Médecins sans frontières (MSF) et à l'ONG allemande Sea Eye. Son navire, le Vox Hestia, se dirige actuellement vers Malte, où il restera à quai tandis que les équipes de l'ONG évalueront les conséquences de la situation en termes de sécurité. L'intention libyenne de contrôler des eaux internationales, dans lesquelles Save the children mène des opérations de recherche et de sauvetage, "est très préoccupante pour la sécurité de notre personnel, de notre navire et la possibilité de mener notre mission efficacement", poursuit le communiqué. "Notre équipe à bord s'inquiète du fait que, dans cette situation, les bateaux seront soit renvoyés vers la Libye, soit les migrants mourront avant de quitter" la nouvelle zone au large de la Libye, explique Rob MacGillivray, directeur des opérations. "Ces personnes effectuent la traversée sur des bateaux en caoutchouc fragiles, qui prennent l'eau et ne contiennent pas assez de carburant", ajoute-t-il. L'ONG se dit prête et désireuse de déployer tout de même son navire dans la zone libyenne, mais elle doit d'abord obtenir des garanties quant à la sécurité de ses équipes et la viabilité de la mission. "La sécurité de notre personnel et de l'équipage est primordiale. Sans ces garanties, nous devrions envisager la possibilité d'une suspension, ce que nous ne souhaitons pas." L'ONG allemande Sea Eye a annoncé plus tôt dans la journée la suspension de ses opérations de secours en Méditerranée, invoquant également des problèmes de sécurité. Samedi, MSF avait fait une annonce similaire pour les mêmes raisons. (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous vous faites beaucoup trop de souci pour un détail qui n’en vaut vraiment pas la peine. Lâchez prise !

Taureau

Si votre conception des choses n’est pas respectée aujourd’hui, vous êtes capable d’entrer dans une colère mémorable.

Gémeaux

Vous êtes plus enclin à vous disperser, à manquer de logique dans vos propos et vos actions. Attention !

Cancer

Vous n’avez pas trop la tête au travail. Vous laissez aller les choses à un moment où tout peut basculer. Il faut vous ressaisir.

Lion

Prévoyez un contretemps si vous avez planifié un déplacement. Tâchez d’anticiper si vous le pouvez.

Vierge

Vous vous sentez mis à l’écart. Il y a sûrement un fond de vérité à votre ressenti. Mais n’êtes-vous pas un peu responsable de la situation ?

Balance

N’attendez pas qu’un problème prenne des proportions incontrôlables pour réagir.

Scorpion

Vous dites ce que vous pensez et cela peut faire très mal. On connaît votre franchise légendaire.

Sagittaire

Évitez de prendre de nouvelles initiatives. Attendez la semaine prochaine. Vous serez plus efficace.

Capricorne

Vous vous laissez guider par votre intuition. Une fois n’est pas coutume, vous acceptez de lâcher prise.

Verseau

Vous avez une difficulté ou un obstacle à gérer. Ce n’est pas la première fois que vous y êtes confronté.

Poissons

Vous êtes contraint d’imposer des limites à des personnes qui selon vous se mêlent un peu trop de vos affaires.

Facebook