La gouvernement bruxellois revoit à la hausse le montant de l'allocation loyer

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le gouvernement bruxellois a donné jeudi son feu vert, en deuxième lecture, au principe d'une hausse de l'allocation loyer destinée à un public précarisé et qu'il entend faire passer de 110 à 160 euros. Pour être concrétisée, la mesure, couchée dans un avant-projet d'ordonnance, devra encore être débattue et adoptée par le parlement régional, après un examen de son contenu par le Conseil d'Etat.Jusqu'à l'an dernier, l'allocation loyer était surtout destinée aux personnes précarisées contraintes de changer de logement en raison de l'inadaptation de celui-ci à leur situation ou de son insalubrité. Cette formule avait suscité peu de demandes. En décembre dernier, le gouvernement régional avait déjà opté, à l'initiative de la ministre du Logement Céline Fremault (cdH), pour une généralisation de l'allocation-loyer en direction d'un public précarisé. Il avait alors adopté un arrêté fixant cette allocation à 110 euros par mois assortis d'un complément de 50 euros par enfant à charge. Après une consultation de la Commission Consultative du Logement, de la section CPAS de Brulocalis (association des communes) et du Conseil Économique et Social (CES), le gouvernement bruxellois a décidé d'en ouvrir l'accès à d'autres publics en difficulté tels que les victimes de violence intra-familiale, les sans-abri, et les personnes handicapées. La nouvelle version concerne également toute personne remplissant les conditions générales d'accès au logement social ayant déménagé dans les six mois vers un logement "adéquat" et les candidats locataires à un logement social disposant de six titres de priorité au moins (et non plus 12). Le texte adopté jeudi dans ce sens -sous forme d'avant-projet d'ordonnance, conformément à une demande du CES et de Brulocalis- prévoit une hausse du montant de base de l'allocation loyer portée à 160 euros. Le complément par enfant à charge (plafonné à trois) passe quant à lui de 50 à 20 euros, sauf pour les familles mono-parentales (40 euros/enfant à charge; maximum 120 euros). (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Sur le plan professionnel, vous reprenez le dessus sur vos adversaires pour rester dans la course.

Taureau

Vous pouvez envisager l’avenir sereinement. Vous prenez un bel engagement affectif avec l’être aimé.

Gémeaux

Vous êtes plus flexible. Vous acceptez facilement les nouvelles méthodes de travail qui vous permettent d’atteindre votre objectif.

Cancer

Vous avez une imagination débordante qui séduit votre partenaire. La passion ne tarde pas à renaître.

Lion

Derrière l’assurance que vous dégagez, vous avez davantage besoin d’être rassuré sur les sentiments que vous porte l’être aimé.

Vierge

Votre marge de manœuvre est désormais beaucoup plus importante. Vous pouvez vous permettre de vous engager sur une nouvelle voie.

Balance

Vous pouvez déléguer au travail, vous reposer entièrement sur quelqu’un en toute confiance.

Scorpion

Vos convictions ou vos idées quelque peu avant-gardistes plaisent à vos collègues ou associés.

Sagittaire

Sur le plan professionnel, votre expérience est un atout important. Vos conditions de travail sont plus intéressantes et gratifiantes.

Capricorne

Vous exprimez à votre partenaire vos envies, vos désirs, voire vos phantasmes. Vous vous décomplexez.

Verseau

Au travail, vous êtes performant. Vous donnez le meilleur de vous-même. Vous surprenez.

Poissons

Vous êtes, comme hier, très inquiet par rapport à votre relation sentimentale. Vous faites le premier pas vers votre partenaire.

Facebook