La majorité PS-cdH attaquée sur son idée de "démystifier" l'accès à l'université ou la culture

Publié le à BRUXELLES (BELGIUM)

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé mercredi une proposition de résolution visant à changer le regard que portent les classes défavorisées sur les études supérieures, les milieux d'accueil pour enfants ou encore les lieux culturels.Selon les signataires, ces populations considèrent encore trop souvent les universités, les crèches ou les événements culturels en général comme des lieux ou des activités qui ne leur sont pas destinées, ce qui entretient un statu quo social. Pour lutter contre ces freins culturels, sociaux, psychiques, le texte -non contraignant- approuvé mercredi réclame du gouvernement la mise en oeuvre d'outils permettant aux enseignants de travailler avec leurs élèves les représentations qu'ils se font de la culture, de l'enseignement supérieur, ou de l'accès à certains métiers, mais aussi de renforcer les compétences des profs en matière d'orientation. Déposée par des élus de la majorité, la résolution a été approuvée par les groupes PS et cdH. L'opposition MR s'est, elle, abstenue, qualifiant le texte de "démagogique" et de "résolution de la majorité à soi-même". Pour les réformateurs, le PS et le cdH sont les seuls responsables de la situation que dénonce leur résolution, ceux-ci ayant été au pouvoir cette dernière décennie en Fédération, a rappelé leur cheffe de groupe, Françoise Bertieaux. Dans un réquisitoire particulièrement cinglant, Barbara Trachte (Ecolo) a, elle, dénoncé une résolution "indigne" pour la majorité. Plutôt que des freins sociaux ou culturels, c'est surtout l'inaction du PS et du cdH face au coût et au manque de places en crèches qui tient les classes défavorisées à l'écart des milieux d'accueil, a-t-elle notamment attaqué. Dénonçant aussi le coût de l'accès à la culture en général, la députée écologiste a également pointé la mise en place par l'actuelle majorité d'épreuves de sélection aux études supérieures, lesquelles affectent surtout les jeunes issus de milieux défavorisés, a-t-elle souligné. (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous vous encombrez moins de principes, de conventions. Vous vous octroyez davantage de liberté.

Taureau

Sans jamais déroger à votre ligne de conduite, vous laissez entrer un peu de spontanéité dans votre vie.

Gémeaux

Après une période de restriction, de privation ou de sacrifice, vous apercevez enfin le bout du tunnel.

Cancer

Vous laissez vos sentiments vous guider. Vous avez à cœur de stabiliser votre vie amoureuse et familiale.

Lion

Vos relations de couple et de famille sont pour le moment vos seuls centres d’intérêt. Le reste n’a aucune importance.

Vierge

Vous redoublez d’efforts afin de maintenir le rythme et d’ancrer les bases de vos différentes activités.

Balance

Au travail, vous imposez votre façon de voir votre activité. Vous avez du mal à faire des concessions.

Scorpion

Professionnellement, vous commencez à vous libérer de certaines contraintes qui ont considérablement ralenti votre activité.

Sagittaire

Vous élargissez votre horizon amical. En amour, vous vivrez l’instant présent. Vous ne provoquez rien.

Capricorne

Vous fourmillez d’idées, de projets. Toutefois, vous êtes quelque peu indécis, voire insouciant.

Verseau

Le cœur sur la main, vous chercherez à faire plaisir à l’autre. Cependant, votre générosité risque de se retourner contre vous.

Poissons

Vous vous ouvrez à de nouvelles connaissances ou à un autre secteur d’activité. Vous recherchez le changement.

Facebook