La première école de journalisme de Belgique va fermer ses portes

Publié le

BRUXELLES (Belgique)

L'Institut de journalisme (IDJ), la première école de journalisme mise sur pied en Belgique, va fermer ses portes à la fin de l'année scolaire, a décidé l'assemblée générale de l'asbl mardi. L'IDJ n'est plus une nécessité pour la profession, a expliqué son président Jean-François Dumont à l'Agence Belga.
Mise sur pied en 1922, après que la Première guerre mondiale eut décimé les effectifs des rédactions, l'IDJ a formé des générations de journalistes, d'abord en deux ans, puis, depuis une dizaine d'années, en un an. "Depuis le départ, l'IDJ pratique une forme de numerus clausus et n'accueille que 25 étudiants par an environ", explique Jean-François Dumont. L'année scolaire 2012-2013 ne fait pas exception à la règle. Mais l'offre de plus en plus riche de formations en journalisme et l'évolution récente du métier rendent superflu l'Institut de journalisme. La fin de ses activités n'aura pas d'impact sur l'emploi, l'IDJ étant porté par des bénévoles, notamment issus de l'Association des journalistes professionnels (AJP) et des éditeurs de la presse francophone. L'IDJ mettra un point final à son long article le 30 septembre prochain. (Belga)
© 2014 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.