La réforme controversée du rail en France définitivement adoptée par le Parlement

Publié le à PARIS (FRA)

La très controversée réforme du rail, au centre de la grève la plus longue des trente dernières années dans les chemins de fer français, a été définitivement adoptée jeudi par le Parlement français.La réforme, emblématique de la volonté du président Emmanuel Macron de "transformer la France", a été approuvée par le Sénat lors d'un vote ultime par 245 voix contre 82, moins de 24 heures après un vote à une large majorité à l'Assemblée nationale. "La loi est votée, la grève ne sert plus à rien", a aussitôt lancé le rapporteur Gérard Cornu (LR, droite), alors que vient de s'achever le 30e jour de grève à la SNCF, opérateur français du rail. "La continuer, c'est affaiblir la grève, c'est la banaliser", a-t-il ajouté. "Le Parlement a beaucoup écouté les syndicats. La loi est votée, il faut cesser la grève", a-t-il martelé malgré la reconduction de l'arrêt de travail, mercredi par l'intersyndicale des cheminots, en dépit d'un taux de grévistes en baisse constante. Les syndicats sont opposés à une réforme qu'ils jugent "libérale", et qui prévoit notamment de mettre fin au statut des cheminots pour les nouveaux employés, offrant une retraite précoce et l'emploi garanti à vie. Selon le gouvernement, il s'agit d'aligner les coûts de la SNCF sur ses concurrents étrangers dans la perspective de l'ouverture à la concurrence au sein de l'Union européenne. "La loi est définitivement votée, elle va donc s'appliquer", a déclaré de son côté la ministre des Transports Elisabeth Borne. "D'autres négociations vont désormais s'ouvrir, à la fois au niveau de la branche, et je réunirai les partenaires sociaux demain (vendredi, ndlr) pour qu'ils puissent s'engager dans cette discussion, et au niveau de l'entreprise elle-même", a-t-elle dit. Les groupes CRCE (à majorité communiste) et socialiste ont voté contre. "Nous votons contre ce pacte ferroviaire agité comme un trophée par tous les tenants de l'ultra-libéralisme", a déclaré la présidente du CRCE Eliane Assassi. En revanche les sénateurs LR, centristes, RDSE, LREM et Indépendants ont voté pour la réforme. (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Un rapprochement dans les couples, une rencontre : ce début de semaine permet de vous rassurer.

Taureau

Vous avez intérêt à bien vous organiser. Vous risquez d’être fort sollicité sur tous les plans.

Gémeaux

Vous pouvez compter sur davantage de complicité dans votre relation sentimentale.

Cancer

N’attendez pas de vous retrouver au pied du mur pour réagir. Soyez prévoyant.

Lion

Votre réalisme, c’est votre force aujourd’hui. Vous ne vous laissez pas influencer par les rumeurs.

Vierge

C’est une journée idéale pour démarrer un projet. Il ne faut pas perdre de vue vos objectifs et avancer prudemment.

Balance

Vous êtes hyperactif et dynamique. Mais attention ! Une dispute avec un collègue n’est pas impossible.

Scorpion

Une remise en question de votre vie de couple est au programme. Les choix ou décisions que vous prenez brisent votre routine.

Sagittaire

Ne vous lancez pas dans de nouveaux projets. Cantonnez-vous aux travaux que vous maîtrisez bien.

Capricorne

Si votre confiance en vous paraît inébranlable, vos supérieurs ne sont pas tout à fait convaincus de vos qualités.

Verseau

Vous vous attelez à des tâches fastidieuses. Votre persévérance est votre force aujourd’hui. Vous êtes attentif à tous les détails.

Poissons

Vous engrangez les premiers résultats de vos efforts professionnels. Perfectionniste, vous ne vous en contentez pas.

Facebook