TC Nivelles - Suites judiciaires pour un accrochage entre grévistes et non-grévistes à la prison d'Ittre

Publié le à NIVELLES (BELGIUM)

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a examiné mardi un dossier mettant en cause un agent pénitentiaire de la prison d'Ittre, aujourd'hui muté dans un autre établissement, à la suite d'un incident qui s'était produit sur le piquet de grève devant l'établissement durant l'arrêt de travail de plus de 40 jours observé en 2016. L'homme est accusé d'avoir malmené une non-gréviste, assistante administrative au greffe de la prison, alors que celle-ci voulait entrer dans l'établissement pour travailler. Elle a déposé plainte pour cette agression, qui lui a occasionné un mois d'incapacité de travail.Le 31 mai 2016, une partie du personnel de la prison d'Ittre voulait travailler alors qu'un piquet de grève composé d'une trentaine de personnes était en place devant l'établissement. La directrice a ouvert une porte à ceux qui voulaient prendre leur poste, mais un gréviste affilié à la CGSP s'est interposé. D'après plusieurs témoins, il a agrippé la victime par l'épaule et l'a brusquement tirée en arrière pour qu'elle n'entre pas. La dame, légèrement blessée et surtout très choquée, a déposé plainte. Lors de cette bousculade, un délégué CGSP est rapidement intervenu pour calmer le gréviste. Les enquêteurs ont pu visionner des images des caméras de surveillance, lesquelles ont été montrées aux parties à l'audience. L'agent pénitentiaire a affirmé qu'il avait été préalablement pris à partie par la victime. "Je veux bien croire que le prévenu n'a pas voulu blesser la partie civile, mais il l'a tirée volontairement vers l'arrière. Il n'a pas l'air de comprendre: il y a un certificat médical, des témoignages, des images vidéos... Peut-être y a-t-il eu des échanges verbaux préalablement, mais cela ne justifie en rien ce qui a été commis", a estimé le ministère public. Une peine de probation autonome ou une peine de travail ont été requises, tandis que la défense a plaidé la suspension du prononcé. Le jugement sera rendu le 20 mars. (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Les tensions avec votre partenaire sont palpables. Sans vous en rendre compte, vous mettez tout votre entourage mal à l’aise.

Taureau

Votre partenaire a besoin de tendresse, de sérénité, mais aussi de fantaisie et d’imprévu.

Gémeaux

Vous engagez une discussion avec vos enfants. Elle permettra de régler un problème sous-jacent, mais non exprimé encore.

Cancer

Vous avez l’art de provoquer l’attachement de l’être aimé. Vous multipliez les petites attentions.

Lion

Pas question de vous ménager lorsqu’il s’agit de faire aboutir un projet personnel ou professionnel.

Vierge

Vous êtes victime de blocages et de retards imprévus, qui vous demandent un surcroît de travail.

Balance

Vous voyez plus clair en vous-même si vous devez prendre une importante décision concernant votre vie conjugale.

Scorpion

La distraction vous perd aujourd’hui. Vous égarez un objet auquel vous tenez, vous oubliez de faire quelque chose d’essentiel.

Sagittaire

N’attendez pas pour régler certains problèmes financiers. Au contraire, cherchez une solution aussi rapidement que possible.

Capricorne

Vos propositions ne font pas l’unanimité. Vous devez insister, vous battre pour les faire respecter.

Verseau

Côté cœur, l’harmonie conjugale est au beau fixe. Vous nourrissez votre complicité.

Poissons

Les propositions professionnelles ne manquent pas. L’une d’entre elles fait l’objet d’une réflexion.

Facebook