Tensions avec la Corée du Nord - Une organisation nord-coréenne veut que les Etats-Unis soient "battus à mort"

Publié le à SÉOUL (KOR)

Une organisation nord-coréenne a demandé jeudi que les Etats-Unis soient "battus à mort" pour avoir initié l'adoption à l'ONU d'une huitième série de sanctions contre Pyongyang, ajoutant que leur allié japonais devait être "coulé dans la mer".Après le sixième essai nucléaire nord-coréen du 3 septembre, le Conseil de sécurité a infligé à l'unanimité lundi à la Corée du Nord une nouvelle volée de sanctions, dont notamment un embargo sur les exportations de gaz vers ce pays. Un porte-parole du Comité Corée de la paix en Asie-Pacifique (CCPAP) a dénoncé une "résolution de sanctions odieuse" et affirmé que les appels se multipliaient au Nord en faveur de représailles fortes contre les Etats-Unis et leurs alliés. "L'armée et le peuple de la Corée du Nord demandent unanimement que les Yankees, les principaux coupables ayant concocté la +résolution de sanctions+ soient battus à mort à coups de bâton comme le méritent les chiens enragés", a-t-il dit dans un communiqué publié par l'agence officielle KCNA. "Il est temps d'annihiler les agresseurs impérialistes américains. Condamnons le continent américain aux cendres et à l'obscurité". La Corée du Nord lance régulièrement des menaces dramatiques contre les Etats-Unis et leurs alliés sans les mettre à exécution. D'après le ministère sud-coréen de l'Unification, le CCPAP est une "fenêtre pour l'amélioration des relations avec des pays comme les Etats-Unis et le Japon" et "fait campagne pour changer l'image négative de la Corée du Nord". (Belga)
© 2017 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.