Yémen: Amnesty s'inquiète du sort des déplacés par les combats dans l'ouest

Publié le à ADEN (YEM)

Une offensive gouvernementale yéménite, appuyée par la coalition anti-rebelles sous commandement saoudien, a déplacé des dizaines de milliers de civils de la province de Hodeida, sur la côte occidentale du Yémen, a indiqué jeudi une enquête d'Amnesty International."Le pire serait à venir", en particulier si les combats atteignent le grand port de Hodeida, sur la mer Rouge, a averti l'organisation de défense des droits de l'Homme. Depuis le début de cette offensive en décembre, de nombreux civils ont fui les secteurs de Zabid, al-Jarrahi, Hays et al-Khokha pour se réfugier à Aden, la grande ville du sud du Yémen. Amnesty dit avoir interrogé 34 personnes déplacées qui ont fait état d'attaques au mortier "terrifiantes", de frappes aériennes, de mines et d'autres dangers, alors que les forces gouvernementales, avec le soutien de la coalition menée par Ryad, tentaient de mettre en déroute les rebelles Houthis soutenus par l'Iran. Les combats se sont intensifiés ces dernières semaines au Yémen, en particulier autour de la ville de Taëz (sud-ouest) et le long des côtes occidentales du pays. Selon les Nations unies, environ 100.000 personnes ont été déplacées au cours des derniers mois, la plupart étant originaires de la province de Hodeida. Dans les régions de l'ouest du Yémen, "nous sommes très inquiets devant des attaques aveugles apparentes et d'autres violations de la loi humanitaire internationale", a déclaré Rawya Rageh, conseillère à Amnesty International. "Toutes les parties ont l'obligation de faire tout leur possible pour protéger les civils", a-t-elle ajouté. La guerre au Yémen oppose les forces gouvernementales aux rebelles Houthis, issus de la minorité zaïdite (branche du chiisme) et qui se sont emparés de la capitale Sanaa en 2014. Le conflit a connu une escalade en 2015 quand l'Arabie saoudite a pris la tête d'une coalition militaire arabe pour venir en aide au gouvernement. La guerre a fait près de 10.000 morts, plus de 55.000 blessés et provoqué "la pire crise humanitaire du monde", selon l'ONU. (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous êtes un vrai bourreau des cœurs si vous êtes célibataire. Personne ne vous résiste.

Taureau

Efforcez-vous de gérer votre budget avec le maximum de rigueur avant d’avoir de sérieux problèmes.

Gémeaux

Mercure est à la base de votre vivacité d’esprit qui vous aide à travailler vite et bien. Mais attention, vous êtes aussi un peu trop nerveux.

Cancer

En famille, ne cherchez pas à minimiser le problème. Essayez au contraire d’en discuter calmement.

Lion

Un proche vous entraîne dans une entreprise hasardeuse. Avant de donner votre accord, étudiez la situation sous toutes les coutures.

Vierge

La bonne influence de la Lune et Jupiter conforte votre duo amoureux. Surtout si vous venez de vous rencontrer.

Balance

Résistez à l’envie de faire de nouvelles acquisitions matérielles. Vous risquez vraiment de mettre votre budget en danger.

Scorpion

Envie de prendre votre temps ? Vous devez accélérer le rythme pour ne pas être débordé.

Sagittaire

Vous imposerez votre volonté avec force mais, certains ne verront pas d’un bon œil cet accès d’autorité.

Capricorne

N’oubliez pas que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire ou qu’il y a des manières appropriées de les exprimer.

Verseau

Soyez prudent avant de vous engager. N’essayez pas d’en faire trop.

Poissons

Une petite chute de tonus vous affaiblira. Une cure de vitamines et de sommeil s’imposera.

Facebook