EN IMAGES: A Esperanzah, on s'amuse sans tête d'affiche