Pastel Deaths, par Emir Ozsahin