Beauté & Mode De plus en plus de robes de mariée s’achètent sur les sites de seconde main.

Pour le grand jour, Madame se doit bien entendu d’être la plus belle. La robe de mariée est un des éléments les plus importants d’une cérémonie de mariage. On la veut généralement unique, même si elle ne sera portée que l’espace d’une journée. Mais les plus belles robes peuvent valoir de véritables fortunes. Certaines se disent, dès lors, qu’il n’est pas forcément nécessaire de dépenser des sommes folles pour une tenue qu’elles ne porteront que quelques heures.

Et pour réduire la facture, elles sont de plus en plus nombreuses à se tourner vers les sites de seconde main. Le site 2ememain.be a ainsi vu la demande pour les robes de mariée augmenter de 26 % l’année dernière. Il est frappant de constater que bien que davantage de robes de seconde main aient été achetées l’année dernière, l’offre est restée stable.

"La valeur symbolique de la robe empêche souvent les couples de jeunes mariés de s’en séparer. Pourtant, je pense que cela va devenir de plus en plus fréquent. Par exemple lorsqu’ils se rendront compte qu’avec l’argent ainsi récupéré, ils pourront s’acheter un beau bijou, par exemple. Qu’ils pourront porter tous les jours, et non une seule fois dans leur vie", explique Petra Baeck, porte-parole de 2ememain.be.

Pour l’instant, 1.600 robes se trouvent sur 2ememain.be avec des prix variant entre 45 et 1.450 euros. Dans la plupart des cas, il s’agit de robes qui n’ont été portées qu’une seule fois, mais on y trouve aussi des robes neuves, jamais portées.

Par exemple dans le cas de jeunes mariées qui, en prévision du grand jour, ont perdu ou pris beaucoup de poids suite à une grossesse et se sont vues dans l’obligation de choisir une autre robe. Ou de futures mariées qui avaient déjà une robe, mais qui ont trouvé plus tard la robe de leurs rêves.

Malheureusement, il s’agit également dans certains cas de mariages qui n’ont jamais eu lieu…