Beauté & Mode

La nouvelle égérie Amy Deanna est heureuse de pouvoir incarner la diversité et de montrer un autre visage de la beauté.


Pour mettre la diversité en avant, la marque américaine de maquillage CoverGirl a choisi comme égérie Amy Deanna, rapporte le HuffingtonPost. La mannequin américaine est atteinte de vitiligo, une maladie de la peau qui provoque une dépigmentation de l'épiderme. La jeune femme est devenue le visage de leur nouvelle gamme de fond de teint.

Diversité mise en avant

Dans la vidéo, on entend Amy Deanna se demander "Pourquoi avoir tendance à vouloir se fondre dans la masse quand vous pouvez choisir comment vous démarquer ?". Elle est fière de de participer à cette campagne et explique: " Éduquer les gens sur le vitiligo est très important à mes yeux. Disposer d'une telle plate-forme pour le faire représente beaucoup pour moi. C'est une partie de mon identité mais elle ne définit pas qui je suis".

C'est la première fois que la marque fait appel à une femme atteinte de cette maladie, même si dans la campagne "I am what I make up", la diversité de la beauté avait déjà été mise en avant. Avec entre autres, une femme de 69 ans, une motarde et une prof de fitness.


Assez de diversité ?

La société CoverGirl est connue pour favoriser la pluralité, en sélectionnant par exemple une blogueuse beauté qui porte un hijab et un garçon comme égéries de mascara. Mais ce n'est pas la première à mettre en avant une jeune femme atteinte de vitiligo. La mannequin Winnie Harlow, atteinte de la même maladie, avait déjà été l'égérie de marques comme Desigual et Diesel.

Amy Deanna regrette pourtant le manque de différence dans la mode : "Le monde de la mode et l'industrie des cosmétiques donnent parfois l'impression qu'il s'agit d'une fête privée où seuls quelques VIP peuvent être invités".