Beauté & Mode Comment profiter du soleil sans risquer sa peau ? Voici les nouveautés cosmétiques et les conseils d’experts pour réussir ses vacances d’été sans mauvais coups.

Je voudrais bronzer sans prendre de rides

Je fais quoi ? "Le bronzage est le résultat d’un processus d’oxydation et d’inflammation, il est donc difficile de bronzer sans faire vieillir sa peau", souligne Gérard Redziniack, docteur en biologie. Cependant, entre prendre un léger hâle et devenir couleur cacao, il y a une marge. Pour préserver le capital jeunesse de sa peau, les marques misent sur des complexes d’antioxydants, chargés de court-circuiter les agressions provoquées dans l’épiderme et le derme par les UV.

L’avis de l’expert "Je ne suis pas contre prendre un peu de couleurs, dit le Dr Anne Grand-Vincent, médecin esthétique, mais on ne relâche jamais la protection, on réapplique régulièrement son indice 30 ou 50, même si on adopte ces formules riches en antioxydants, et même si on ne prend pas de coups de soleil. Les UVA qui font vieillir la peau ne laissent pas de traces immédiatement. Certes, le bronzage mettra plus de temps à arriver mais il sera plus beau et plus durable. Le soir, je recommande d’appliquer un soin à la vitamine C pour réparer la peau. Et pour éviter de s’exposer trop et trop vite, pourquoi ne pas mettre de l’auto-bronzant les premiers jours."


Je passe mes vacances en ville

Je fais quoi ? Le soleil ne frappe pas qu’à la plage ! Il est bon de savoir qu’à Paris, l’indice UV à midi est de 7, en juin et en juillet. Si on se rend dans des villes italiennes ou espagnoles, on passe à un indice 10. Pour connaître l’indice de votre lieu de vacances, rendez-vous sur www.soleil.info. Afin de faciliter la protection, embarquez dans votre sac des fluides et des brumes visage imperceptibles, qui s’appliquent même par-dessus le maquillage et font bouclier contre la pollution. Un réflexe à prendre aussi quand on travaille, pour les pauses déjeuner en terrasse.

L’avis de l’expert "Ces formules citadines sont idéales pour les réapplications en cours de journée, dit le Dr Grand-Vincent. Le matin, je conseille d’appliquer sa crème de jour sous une crème solaire anti-âge, sans oublier le cou, le décolleté et les mains, qui doivent bénéficier du même traitement que le visage, surtout si l’on est sujette aux taches."


Je veux être bien protégée même si je passe beaucoup de temps dans l’eau

Je fais quoi ? Avec l’eau de mer, l’effet des SPF se dilue. Or, avec la réverbération des UV sur l’eau, on est encore plus exposé que sur la terre ferme. Première chose, choisissez un produit dit "résistant à l’eau". Ensuite, optez pour une formule dont la protection ne se dégrade pas au contact de l’eau ou réappliquez très souvent du produit, grâce à des sprays ou des brumes conçus pour s’étaler sur la peau mouillée sans perdre en efficacité. Normalement, un produit solaire doit s’appliquer sur peau sèche pour que le film protecteur soit bien homogène. Une attitude valable aussi si on transpire beaucoup.

L’avis de l’expert "Malgré ces avancées, il faut vraiment remettre du produit toutes les heures ou toutes les deux heures, recommande le Dr Grand-Vincent, car en jouant ou en faisant des sports d’eau, il y aura toujours des frottements (en remontant sur sa planche par exemple) qui ôtent les produits solaires, aussi performants soient-ils."


Je souhaite une haute protection, mais je déteste me tartiner avec de la crème

Je fais quoi ? Brumes, eaux, les laboratoires rivalisent de propositions extra-légères pour satisfaire les plus réfractaires à la crème solaire. Longtemps, ces procédés ont péché par manque d’uniformité, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

L’avis de l’expert "Ces galéniques sont très intéressantes mais elles réclament d’être bien agitées avant utilisation pour parfaitement disperser les filtres dans le produit et obtenir cette homogénéité garante d’une haute protection", souligne Sophie Strobel, consultante cosmétologue.


Je veux une belle peau tout de suite

Je fais quoi ? Les nouvelles huiles non grasses ont tout bon pour nourrir la peau et l’habiller d’un voile satiné sublimateur. L’épiderme est doux, pulpé, lumineux, tout en étant parfaitement protégé.

L’avis de l’expert "Ces huiles ont l’avantage de fondre facilement sur la peau sans coller et de pouvoir être appliquées en grande quantité. Ce qui permet d’assurer une bonne protection. Toutefois, elles sont disponibles seulement en indice 30, ce qui est très bien pour de la prévention mais trop faible pour une peau qui craint vraiment le soleil", estime pour sa part le Dr Anne-Bénédicte Duval-Modeste.