Beauté & Mode L’animatrice vedette nous parle, en exclusivité, de sa première vente de vêtements, qu’elle a sélectionnés à Paris

Ce n’est pas une nouvelle carrière. "Non, ma carrière, elle est à la télé." Ce qui n’empêche pas Sandrine Corman de songer à demain et à élargir ses horizons… "J’avais envie de faire quelque chose en plus, à côté de la télé" , nous dit-elle. Un premier projet se concrétisera du 4 au 6 mars prochains : l’animatrice, avec son amie Vanessa (et aussi marraine de son 1 er fils, Oscar), va tenir sa première vente de fringues. Pas de seconde main, mais des piéces de goût exclusivement sélectionnées par Sandrine . "Là, je reviens encore de Paris, on a trouvé plein de nouvelles pièces. Des vêtements qu’on peut trouver ci et là dans des petites boutiques, à condition de s’y connaître…"

Le but c’est de proposer des prix abordables. Ça oscillera entre 25 et 120 euros. "Pour moi, on peut s’habiller bien, avoir un chouette style, sans dépenser des fortunes. Je connais, de par mon métier, les grandes marques et donc je sais choisir les bonnes pièces, avec du bon tissu à un prix raisonnable."

À force d’avoir été conseillée par des stylistes au fil de ses émissions télé, Sandrine a acquis un sens certain de la mode - élégante en toutes circonstances mais jamais guindée - qu’elle partagera avec plaisir avec ses futures clientes. "Je ne dirai jamais à une personne qu’un vêtement lui va si elle a l’air d’un sac avec !" Avec Sandrine, franchise et bon goût seront de mise.

"Le but n’est pas que les gens s’identifient à moi, je n’ai absolument pas la prétention de croire qu’ils veulent s’habiller comme moi, explique Sandrine. Mais régulièrement, on me demande d’où vient tel ou tel vêtement. Mon but est donc de partager avec les gens qui aiment la mode." Comme elle. "J’ai toujours aimé ça ! Avec Vanessa, on s’est rendu compte, il y a un petit temps, que de plus en plus de femmes postaient sur Internet leurs looks. On a eu cette idée de partager nos styles. Les vêtements qui seront mis en vente, ce sont des vêtements que j’ai moi-même choisis, qui pourraient faire partie de ma garde-robe aussi." Une première vente sera donc organisée, les 4, 5 et 6 mars prochains, au tennis club du Bercuit, à Grez-Doiceau. D’autres points de vente verront le jour par la suite. Le tout, ajoute Sandrine "est de bien rester réactives, Vanessa et moi. Et d’aller régulièrement à Paris dénicher de belles nouvelles pièces (dont des accessoires aussi, I.Ma. Gi.N. ou Lilou)."

Que les femmes n’affichant pas la taille mannequin de Sandrine Corman se rassurent : les tailles iront du S au L (avec même possibilité d’en commander si le stock est épuisé).

A l’étranger et à la radio

L’animatrice se serait-elle découvert une âme de commerçante ? C’est plutôt une question d’idées… "J’en ai plein d’autres, comme ouvrir quelque chose avec Michel (Bouhoulle, son mari) à l’étranger. Comme il peut travailler partout (il est coach de tennis, NdlR), pourquoi pas travailler en collaboration avec une école de tennis dans le sud de la France, ouvrir une maison d’hôt es ou un centre de vacances…"

Sandrine Corman grouille de projets. Mais garde intacte l’envie de s’épanouir en télé ("quitte à travailler dans l’ombre") et à la radio. On pourrait la retrouver prochainement sur RTL dans une émission événementielle et de plus en plus en radio, sur Bel RTL.

Vente Up2You, le 4 mars (18 - 22 h), le 5 (11 à 17 h) et le 6 mars (13 à 18 h). Allée de la ferme du Bercuit, 36. Grez-Doiceau. En présence de Sandrine Corman et de Julien Lapraille derrière les fourneaux le 4 mars.

© DR