Beauté & Mode Ces Golden Globes étaient placés davantage sous le signe de la politique et de la prise de conscience collective que du glamour hollywoodien. Mais la mode était évidemment au rendez-vous.



Le dress code était simple : du noir. Pour protester contre les abus sexuels subis par les femmes, pour dénoncer le comportement de Weinstein et consorts, et pour saluer les femmes actrices ou professionnelles de l'ombre qui ont brisé l'omerta et libéré la parole.

Mais ce grand raout du cinéma américain, galop d'essai avant les Oscars, est également, une vitrine incroyable de ce que Hollywood est et de qui il est constitué. Alors cette année, il fallait du glam mais pas trop, un exercice de style pas évident (surtout que le retour du bling a sonné depuis quelques tapis rouges !) dans lequel certaines ont excellé comme Christina Hendricks et que d'autres n'ont pas compris (Allo Kendall Jenner ?)