Beauté & Mode Les années 70’ et 80’ refont surface sur nos étagères.

Levi’s ne peut pas satisfaire la demande pour son emblématique T-shirt blanc au logo rouge, tout le monde veut les Vans Old Skool noires avec le fameux "V" blanc. Reebok, Fila et Dockside sont de retour.

Tout a commencé avec les blogueurs, les Instagrammers et autres célébrités. Aujourd’hui, père et fille, patron et employés, bambins et quincas, veulent porter le T-shirt emblématique de Levi’s au logo rouge. Bien qu’il ait été lancé en 1967, ce T-shirt n’a jamais disparu de nos armoires. "D’ordinaire, nous en avons toujours sur nos étagères", rapporte le magasin Levi’s d’Anvers. "Depuis quelques mois, nous devons en commander toutes les semaines. Les stocks sont, à chaque fois, épuisés. Ça a toujours été comme ça mais ça n’a jamais été aussi fort qu’aujourd’hui. Des parents viennent avec leurs enfants et l’achètent pour chacun d’entre eux. La plupart du temps, ils achètent d’abord le plus emblématique, le blanc avec le logo rouge. Ensuite ils achètent ce modèle dans les onze autres couleurs. Les gens les collectionnent comme les flippos, c’est complètement fou."

Levi’s bat le fer tant qu’il est chaud; la marque relançait, début du mois, son Sportswear logo tee, un grand classique de la marque qui date des années 70’.

Levi’s n’est pas le seul à jouir du succès de ces articles old school. Reebok a relancé son Freestyle Hi, à l’occasion du 35e anniversaire du modèle. La marque a choisi le top model Gigi Hadid pour incarner le visage des nouvelles couleurs des Club C-tennis, leurs sneakers emblématiques.

Notons encore le modèle tendance qui remporte un franc succès aujourd’hui; les Vans Old Skool. Le modèle est progressivement en train de remplacer les populaires Stan Smith. "Nous ne pouvons momentanément plus les trouver en rayon", rapporte le magasin Vans d’Anvers. "Ce n’est pas seulement ici d’ailleurs, il y a une vague dans toute l’Europe. Ces chaussures, qui existent depuis 41 ans, sont disponibles dans une centaine de coloris. Pourtant les gens les veulent seulement en noir et blanc."

L’explication de ce revival des années 70’ et 80’ n’est pas à chercher bien loin. Cette désinvolture, décontractée et sportive est prolongée aujourd’hui dans les sneakers et les vêtements à tendance sportive. "Ce que veulent les clients, c’est se distinguer de la masse qui porte des Nike ou des Adidas en allant vers une niche de marques qui ‘ont été’il y a quelque temps", affirme Luc De Baets de la chaîne de magasins de chaussures Torfs, qui vend Vans, Cebo et Puma comme des petits pains. "Old school signifie que c’est déjà passé. En bref, que c’est classique", note la styliste Linda Van Waesberge. "Mais il ne faut pas non plus oublier la machine stratégique qu’il y a là derrière. Que, tout à coup, ces pièces emblématiques redeviennent tendance est un pur coup marketing." Marc Duwyn, du magasin de sneakers Shoe Class complète : "Certaines marques cherchent intentionnellement à mettre une sneaker hors du marché, pour pouvoir ensuite la relancer en tant que ‘classique’ou ils créent, intentionnellement, la pénurie pour qu’un modèle redevienne tendance."