Beauté & Mode Bye bye New York, bonjour Londres ! Avant d'aborder le deuxième chapitre des Fashion Weeks de ce mois de septembre, on fait le point sur les grandes tendances du printemps 2017.


Les fleurs, les soutiens-gorge en guise de haut, les manches ultra-longues, voici quelques-unes des tendances aperçues lors de la Fashion Week de New York, qui s'est achevée jeudi. Mais ça n'est pas tout. Lors de cet événement mode à New York, il y a eu quelques nouveautés qui font vraiment bouger ce microcosme.

La mode instantanée

© Photo News
Tommy Hilfiger et Gigi Hadid

La révolution avait démarré en février et s'est poursuivie ces derniers jours. Tommy Hilfiger et Ralph Lauren sont devenues les deux premiers géants de la mode à proposer des collections disponibles immédiatement à la vente.

Certains résistent encore, tels Marc Jacobs, mais le mouvement est en marche.


La Fashion Week devient politique

© AP
Johny Dar avec les Jeans for Refugees

Plutôt éloigné des grandes thématiques sociétales d'ordinaire, le monde de la mode a utilisé cette saison les défilés comme des manifestes.

L'artiste américain Johny Dar a présenté une collection baptisée "Jeans for Refugees", tandis que le Français Etienne Deroeux a intégré à certaines de ses pièces des morceaux de couverture de survie pour évoquer ce même thème.

Le collectif italien FTL Moda a lui fait défiler une jeune indienne défigurée à l'acide pour alerter sur ces pratiques.


Le pouvoir des fleurs

© AP
Michael Kors

Symbole du printemps, les fleurs ont trouvé le chemin des robes de Michael Kors et des pantalons de Ralph Lauren, entre bien d'autres.

Souvent présentes sous la forme d'imprimés, elles ont également été utilisées sous forme brodée ou en s'attaquant directement à la forme d'une manche ou au bas d'une jupe.


Les soutiens-gorge

© AP
Tory Burch

Beaucoup en ont fait des hauts, parfois agrémentés d'une veste, comme Michael Kors, Tory Burch ou Phillip Lim. Certains, comme Alexander Wang ont eu recours à des formes géométriques.


Le blanc

© AP
Hugo Boss

Après le noir de cet hiver, appelé à cor et à cri par Vogue Paris dans son numéro de septembre, il y aura le blanc du printemps comme chez Hugo Boss, B. Michael, FrontRow, Laqan Smith ou encore Ralph Lauren.


Les manches très longues

© AP
 Bella Hadid pour DKNY

Tout avait démarré du côté du streetwear, avec le Yeezy de Kanye West, le Fenti de Rihanna, ou Hood By Air. Ces manches pendantes qui recouvraient les mains interrogeaient. Aujourd'hui, elles ont été adoptées par les classiques, Vera Wang et DKNY notamment.


Structure et construction

© Photo News
Delpozo

Plusieurs créateurs, déjà connus pour leur travail des volumes, se sont livrés à des démonstrations techniques de très haute volée pour faire vivre une jupe, une robe ou une manche. Cela été le cas de Zac Posen, de Vicky Zang et ses robes de princesse, et de l'espagnol Delpozo, peut-être le plus magistral.


L'effet déchiré

Ralph Lauren

Pour égayer des pièces, plusieurs designers ont opéré des ouvertures, souvent asymétriques, pour donner à voir, comme chez Hugo Boss et Ralph Lauren.


Le retour vers le passé

© Photo News
Jeremy Scott

De nombreuses collections semblaient avoir réinventé "le bon vieux temps", où les femmes avaient des tenues soignées et élégantes comme Phillip Lim, Michael Kors et les années 60, Jeremy Scott ou encore Ralph Lauren et les années 80.


Le retro-futurisme

© Angela Weiss / AFP
Marc jacobs

A l'image du défilé de Marc Jacobs où les dreadlocks façon "Mon Petit Poney" agrandissaient encore les mannequins chaussées de souliers à plateaux et portant des tenues tendance martienne ou psyché.