Beauté & Mode David et son fils Brooklyn s'adonnent à des expérimentations capillaires hasardeuses ces derniers temps...


Victoria Beckham vient de poster un cliché de deux des hommes de sa vie à l'occasion du mariage de proches. David et Brooklyn sont sur leur 31, leurs tenues sont soignées, élégantes... Leurs coupes de cheveux beaucoup moins. Longs et filasses pour l'homme de la maison, une teinture noire foncée pour des cheveux en pétard pour le fiston... 
© INSTAGRAM

Des égéries à la dérive ?

Les Beckham, père et fils, sont pourtant reconnus mondialement pour leur sens du style. Le premier a été l'égérie de nombreuses marques et a multiplié les collaborations (H&M, Belstaff, Kent and Curwen...). Le second a posé en tant que mannequin plus d'une fois (Reserved). Surtout, Brooklyn et son ancien footballeur de père sont aussi connus pour leur chevelure. Et pour leur savoir-faire quand il s'agit de la dompter. David a même contribué a (re)populariser la coupe "pompadour" : volume et longueur sur le haut, court sur les côtés. Façon James Dean. Cette coiffure a été - et est encore - sur bien des têtes. Il existe même une quantité de tutos sur YouTube pour la reproduire. 


Manque de volume

Alors que se passe-t-il ? Début 2017, David Beckham a entrepris de laisser pousser ses cheveux. Souvent cachés par un bonnet de skateur ou une casquette gavroche, la star a petit à petit levé le voile sur ses nouvelles longueurs. Le problème, c'est que le mari de l'ex Spice Girl manque quelque peu de volume. Pour être présentable, il est souvent contraint d'attacher ses cheveux lors des événements prestigieux qui ponctuent régulièrement sa vie. Sa coupe précédante lui allait pourtant comme un gant...
© REPORTERS

Joue-la comme Sid Vicious

Brooklyn, lui, oscille entre le bon et le moins depuis quelques années. Il s'est laissé tenter par le man bun, par le crâne rasé, des mèches blondes, des petites nattes... Sa dernière lubie ? Une coupe à la Sid Vicious des Sex Pistols. On peut compter sur sa maman fashionista pour gentiment se moquer de lui, comparant son aîné à Dennis The Menace, un personnage de dessin animé aussi turbulent que mal coiffé. 



En espérant qur Romeo et Cruz Beckham ne soient pas les prochaines victimes de ce laisser-aller capillaire...