Beauté & Mode Internet réserve bien des surprises à Vanellope et Ralph dans Ralph 2.0.

Le cœur de bien des petites filles risque de battre très fort au cinéma, durant les vacances de Noël. Car après en avoir fait voir de toutes les couleurs à Ralph en 2012, dans la suite des Mondes de Ralph, la craquante Vanellope Van Schweetz l’entraîne à la découverte d’un monde encore bien plus mystérieux, pour lui, que les nouveaux jeux vidéo : Internet.

Un univers où tout semble possible. Même une réunion de princesses Disney. Toutes relookées pour l’occasion. Blanche-Neige, Jasmine, Cendrillon (qui en brise sa pantoufle de verre…), Pocahontas, Elsa, Moana, Merida, Belle, Raiponce, Tiana et la Belle au Bois dormant ont gardé leurs tenues traditionnelles, mais ont profité des infinies possibilités de la toile pour moderniser leur image.

Dix princesses dans le même salon, c’est du jamais vu. "Internet est un endroit complètement dingue où vous pouvez associer des choses incroyables et y trouver du sens", explique Phil Johnston, le coréalisateur (avec Rich Moore) de Ralph 2.0.

Et comme la Coupe du Monde de football approche, les deux facétieux cinéastes ajoutent une onzième princesse, inédite et inconnue jusqu’à hier, Yesss. Une styliste des algorithmes, qui règne sur le net et lance les modes grâce à son site, BuzzzTube. "Ses cheveux constituent sa tiare et le manteau de fourrure sa robe de ball, mais c’est de la fourrure digitale, aucun animal n’a servi à la confectionner", s’amusent les réalisateurs.

Pour elle, aucun challenge n’est rebutant. Pas même tenter de rendre Ralph cool, tendance et même viral ! Une mission loin d’être gagnée d’avance : "Avec Ralph, c’est comme lorsqu’un papa regarde au-dessus de l’épaule de sa fille et demande, en regardant Internet : ‘C’est quoi, ça ? Pourquoi ça ? Qu’est-ce qui se passe ?’" C’est pourquoi il croisera aussi la route de KnowsMore, un puits de science aux allures de Droopy. À défaut de briques, Ralph va donc devoir méchamment se casser la tête en fin d’année.