Beauté & Mode

Le selfie, c'est LA tendance du moment. Tellement tendance qu'il est à l'origine d'autres modes bien à lui comme le « sellotape selfie » (s'enrouler le visage d’auto-collant transparent pour ressembler à un monstre) ou encore le « selfisoloir » (le selfie dans l'isoloir lors des élections). Depuis quelques jours, les internautes de Twitter, Facebook et Instagram voient défiler un paquet de clichés féminins sans maquillage. Il s'agit du « no make-up selfie » (#nomakeupselfie). L'objectif initial: récolter de l'argent pour une association qui lutte contre le cancer. Une opération qui s'est transformée en véritable buzz grâce à une jeune fille de 18 ans, Fiona Cunningham.

Très vite, le gratin « people » s'est approprié ce fameux selfie avec Beyonce, Rihanna, Cara Delevingne, et dernièrement Gwyneth Paltrow. Mais ce petit jeu n'est pas tout neuf. On se souvient, l'an dernier, des clichés « au naturel » de Jennifer Aniston, Cameron Diaz, Lady Gaga, Shakira, Heidi Klum, Katy Perry, Scarlett Johansson et Kate Winslet. C'est ainsi que le psychologue Alex Jones a relevé “des centaines de compliments d'hommes et de femmes qui disaient à quel point les personnes photographiées étaient plus belles sans maquillage", explique-t-il sur son blog.

Plus belles sans maquillage?

Si ce buzz planétaire a permis de récolter près de 10 millions d'euros, il a surtout suscité un mouvement, celui de se montrer telles que nous sommes, belles et fragiles sans notre maquillage. A partir de ce constat, Alex Jones s'est demandé si le maquillage était perçu de manière différente d'un sexe à l'autre. Les préférences de chacun ne sont pas toujours évidentes à déceler. Il a donc photographié des femmes avec et sans make-up. Via un logiciel, le chercheur a proposé à des personnes des deux sexes de naviguer à travers ces portraits et de s'arrêter sur ceux qu'elles estimaient les plus attirants pour elles-mêmes, mais également pour les autres.

Résultat: les hommes comme les femmes ont préféré les visages qui étaient les moins maquillés (moins de 40%). Tout le monde est sur la même longueur d'onde. Pourtant, chacun pensait que les messieurs préfèreraient les filles au make-up apparent. Le naturel plaît donc! Alors, pourquoi nous maquillons-nous? Selon une récente enquête, près d'une femme sur cinq refuserait d'ouvrir la porte non maquillée, une histoire de confiance en soi...