Beauté & Mode

La dermatologue Yael Adler dénonce les dérives des générations actuelles dans un ouvrage paru en 2017.


Pas un jour ne passe sans que l’on recouvre une partie ou tout notre corps de crème. Nombreux sont ceux qui enchaînement les cafés latte pour abattre leur journée. Ajoutons à cela un gommage de temps en temps. Ces habitudes - pour ne pas dire ces obsessions – constituent un cocktail qui est en réalité mauvais pour notre peau. C’est l’avis du Dr Yael Adler, dermatologue, nutritionniste et auteure de l’ouvrage Dans ma peau. Elle a expliqué pourquoi à L’Express.


La théorie du "lavage outrance"

Yael Adler avance que nous aurions développé une sorte de peur phobique des odeurs. « Aujourd'hui, on confond beaucoup l'odeur corporelle avec l'odeur de la transpiration et de la crasse. Sauf qu'à moins d'avoir couru un marathon dans des vêtements en fibres synthétiques, vous ne sentirez pas si fort ». Conséquence, notre peau est constamment sollicitée, nettoyée, frottée et… irritée. « La majorité des gens prennent une douche une à deux fois par jour. On se savonne partout avec un savon parfumé contenant des conservateurs et des colorants, on utilise des fragrances pour recouvrir son odeur corporelle et la peau, agressée, réagit par des symptômes d'irritation. » 

Le risque de ce lavage à outrance ? « Le temps que le film hydrolipidique se reconstitue, la peau est exposée aux germes, bactéries et champignons. Et au final, à trop se savonner, on finit par sentir mauvais », explique-t-elle à L’Express.

© PEXELS

Overdose de cosmétiques

Vous utilisez de la crème hydratante à tout bout de champ ? Yael Adler estime qu’il faudrait mettre fin à un cercle vicieux généré par l’utilisation excessive de cosmétiques. « Je constate simplement que la plupart des sécheresses cutanées constatées se développent à cause de nous et de l'utilisation d'un grand nombre de cosmétiques. On utiliserait moins de crème si on n'était pas toujours en train de se décaper de manière aussi agressive.

L’acné des adultes causée par les produits laitiers

La dermatologue dénonce les dérives de ce qu’elle la nomme la « génération latte macchiatto ». Selon elle, les produits laitiers ne seraient pas bons du tout pour notre peau, ils favoriseraient l’acné chez l’adulte. « C'est un aliment qui favorise la croissance après la naissance, un processus terminé à l'âge adulte. Des études ont démontré que la consommation de lait après la puberté, même un verre par jour, faisait grossir les glandes sébacées, qui vont ainsi produire un surplus de sébum. À noter qu'il est désormais prouvé que le lait favorise les inflammations et augmente les risques de diabète. »

Dorénavant, ignorons les tendances food, on mise sur un café noir. Ignorons également nos petites odeurs et faisons (un peu plus) confiance à notre peau pour s’occuper de nous sans une avalanche de crème.