Beauté & Mode

L'enseigne n'est plus à une polémique près.

La campagne est plutôt réussie et une marque comme Urban Outfitters peut se féliciter d'avoir enfin mis en avant ses « fresh faces » (nouveaux visages) de la mode face au diktat de la beauté. De plus en plus d'enseignes se mobilisent pour dénoncer le culte de la silhouette unique, frêle et blanche. Ici, la diversité est célébrée via des personnes actives sur les réseaux sociaux pour défendre des causes. On y retrouve par exemple le modèle transgenre Hari Nef. Tous posent avec des vêtements vendus en magasin. Sauf que...



Parmi ces seize « influenceurs », on retrouve Barbie Ferreira, mannequin grande taille très active sur la toile. Son objectif: rappeler aux femmes qu'elles ne doivent jamais avoir honte de leur corps. Pourtant, le modèle qu'elle porte n'est pas disponible dans sa taille, relèvent plusieurs médias américains et internautes. Sur le site Revelist, on peut voir via une capture d'écran qu'Urban Outfitters ne commercialise pas de vêtements adaptés à la morphologie de cette jeune femme, se limitant à la taille 12 (c'est-à-dire 42 chez nous). Mais peut-être qu'entre-temps la marque a décidé de se lancer dans une collection « grande taille »...